Vacances : un week-end chargé sur les routes

Les routes étaient chargées samedi 28 juillet pour ce grand week-end de chassé-croisé entre juilletistes et aoutiens. 366 kilomètres de bouchons ont été enregistrés à la mi-journée, mais au bout du chemin, la délivrance pour les vacanciers.

Dès le départ samedi 28 juillet, les forces de l'ordre étaient là pour rappeler aux automobilistes les consignes de prudence. Avec une journée classée rouge dans le sens des départs, les axes s'annonçaient chargés. Sans surprise, les autoroutes A7 et A9 ont enregistré le plus de ralentissements. Pour y échapper, certains avaient avancé leur pause déjeuner. "C'est fait exprès. Quand tout le monde va s'arrêter, nous, on va rouler. Voilà. On essaye. Des fois ça marche, des fois ça ne marche pas", lance un automobiliste au micro de France 3.

Faire des pauses

Indifférents aux animations proposées sur les différents parkings, d'autres ont préféré sortir de l'autoroute pour faire une coupure. De quoi réjouir les restaurateurs. "Plus il y a de monde sur la route, plus on espère que ça freine, et que ça s'arrête", commente Claude Dubois, restaurateur. Autre piège des grands trajets : la somnolence. Seul moyen de la combattre : faire une pause.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des embouteillages, le 5 mai 2018, près de La Rochelle (Charente-Maritime), avant le pont de l\'île de Ré.
Des embouteillages, le 5 mai 2018, près de La Rochelle (Charente-Maritime), avant le pont de l'île de Ré. (FABRICE RESTIER / CROWDSPARK / AFP)