Un drone pour sauver les baigneurs de la noyade

En France, le nombre de noyades a doublé entre 2015 et l'été 2018. Depuis le 1er juin, 373 personnes ont perdu la vie. Ces noyades interviennent à tout âge et en tout lieu, d'où l'iniatitive mise au point par un médecin urgentiste qui a créé un drone capable de larguer une bouée en quelques minutes.

Ce drone s'appelle "Helper", pèse 5 kilogrammes, peut se déplacer à 50 km/h et est le nouvel allié des maîtres-nageurs-sauveteurs. "On peut envoyer le drone pour repérer si la victime est en détresse. Le drone peut ensuite lui larguer une bouée qui va se déclencher au contact de l'eau", explique David Vico, maître-nageur sauveteur, opérateur du drone.

Cinq minutes pour intervenir

Après avoir jeté cette bouée, le drone peut faire du sur place pendant plusieurs minutes et permettre aux sauveteurs de repérer la victime plus rapidement. "Quand quelqu'un est en train de se noyer, nous avons cinq minutes pour intervenir", explique Fabien Farge, médecin urgentiste et créateur de ce drone. "Je voulais trouver un moyen d'intervention plus rapide que le jet-ski", poursuit-il. Ce drone sera peut-être aussi le moyen de faire face à la diminution des effectifs de CRS maîtres-nageurs-sauveteurs, jugés trop couteux par la Cour des comptes. Leur nombre est en baisse constante depuis 2008.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Ce drone s\'appelle \"Helper\", pèse 5 kilogrammes, peut se déplacer à 50 km/h et est capable de larguer une bouée en quelques minutes.
Ce drone s'appelle "Helper", pèse 5 kilogrammes, peut se déplacer à 50 km/h et est capable de larguer une bouée en quelques minutes. (FRANCE 2)