Sécurité : baignades sous surveillance

Depuis le 1er juin dernier, 121 personnes sont déjà décédées de noyade. Les services de secours sont intervenus plus de 550 fois en seulement un mois. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Contrairement aux apparences, leur travail n'est pas de tout repos : cette base de loisirs de Jablines (Seine-et-Marne) bat des records de fréquentation, avec jusqu'à 12 000 visiteurs par jour. La réglementation est claire : chaque enfant est sous la responsabilité d'un adulte. Un enfant dans l'eau vient d'échapper à la vigilance de ses parents. Cette scène de sauvetage est le quotidien des secouristes. Heureusement, la fillette est rapidement retrouvée. 

Les parents appelés à la plus grande vigilance 

Chaque week-end, 5 à 10 baigneurs échappent à la vigilance de leur accompagnateur. Un ballon qui sort d'une zone de baignade, et la situation peut basculer. Bref, le risque de noyade existe ; y compris dans quelques centimètres d'eau, les parents sont appelés à la plus grande vigilance. "Ils pensent que leurs enfants savent nager, alors que pas du tout, témoigne Angélique Malard, secouriste. Du coup ils se retrouvent à surveiller au bord de la plage ou dans l'herbe, et ça, ce n’est pas de la surveillance." Les prochaines journées s'annoncent caniculaires. Une bonne raison pour se rafraîchir, certes, mais tout en gardant un oeil ouvert.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des panneaux invitant aux respect des consignes de sécurité au bord du lac Achard, près de Strasbourg, en juillet 2017. 
Des panneaux invitant aux respect des consignes de sécurité au bord du lac Achard, près de Strasbourg, en juillet 2017.  (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)