Cet article date de plus de trois ans.

Lunettes de soleil, crèmes solaires, jouets : une association alerte les vacanciers sur les dangers de la contrefaçon

L'Unifab a lancé une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits contrefaits vendus à prix réduits pendant la période estivale et qui touchent "tous les secteurs".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des lunettes de soleil contrefaites saisies par les douanes, à Montpellier. (Photo d'illustration) (MICHAEL ESDOURRUBAILH / MAXPPP)

L’Union des fabricants (Unifab) lance une vaste campagne de sensibilisation aux dangers de la contrefaçon pour les vacanciers. "Ne vous faites pas des vacances en toc !" est le slogan de cette campagne. Christian Peugeot, président de l'association, a rappelé dimanche 23 juillet sur franceinfo que "la contrefaçon touche  tous les secteurs" et que les produits contrefaits peuvent être "dangereux" pour les consommateurs.

franceinfo : Pourquoi faites-vous cette campagne de sensibilisation ?

Christiant Peugeot : Nous faisons cette campagne pour permettre au grand public de comprendre les risques qui sont liés aux produits contrefaits. La meilleure démonstration c'est d'avoir de jeunes étudiants, mais bien formés, qui prennent le temps d'expliquer sur les lieux de vacances les méfaits de la contrefaçon pour les consommateurs.

Quels sont les produits les plus touchés ?

La contrefaçon touche absolument tous les secteurs et pas seulement les secteurs traditionnels de la bagagerie ou des produits cosmétiques. Les jouets pour les enfants sur la plage peuvent être dangereux, les lunettes de soleil, les crèmes solaires. Si vous prenez une crème solaire qui est composée d'éléments toxiques qui ne protègent pas la peau, vous avez des effets dangereux d'irritations sur la peau.

Que risque le consommateur s'il est pris en possession d'un produit contrefait ?

Vous risquez une amende. Si c'est une utilisation ponctuelle d'une crème solaire, cela ne va pas très loin. Bien évidemment, si vous faites partie d'un trafic vous risquez beaucoup plus. C'est bien compréhensible. En général, les produits qui sont faux sont vendus moins chers, c'est de cette manière que le consommateur peut se rendre compte qu'il a affaire à un mauvais produit.

D'où viennent les produits contrefaits ?

La distribution des produits contrefaits passe par un ensemble de circuits. Des circuits traditionnels mais aussi par le fret-express, c'est-à-dire des envois individuels par courrier qui passent assez facilement les étapes douanières. Le consommateur peut commander des produits sur internet . Ce sont des gens très bien organisés. Ce sont des mafias internationales. Cela crée une concurrence d'autant plus dangereuse que cela donne l'impression que le prix normal d'un produit est usurpé. C'est mauvais pour le commerce normal qui donne l'impression de vendre trop cher.

Contrefaçon : une campagne de sensibilisation "pour comprendre les risques", explique Christian Peugeot, le président de l'Unifab
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.