Vacances : l'ascension à Chamonix

Notre journaliste Nabila Tabouri est parti à l'ascension de l'aiguille du Tour, située près de Chamonix (Haute-Savoie) et perchée à 3 544 mètres d'altitude.

France 2

Avec ses sommets mythiques et ses paysages à couper le souffle, la montagne attire autant qu'elle impressionne. Mais tous les sommets ne sont pas réservés aux alpinistes chevronnés. Notre journaliste Nabila Tabouri, débutante, a tenté l'ascension de l'aiguille du Tour, près de Chamonix (Haute-Savoie) qui culmine à 3 544 mètres. Sommet du massif du Mont Blanc, cette aiguille se situe à une journée et demie de marche du village du Tour et est réputée facile.

8 000 personnes tentent l'aventure entre juin et septembre

Après la location du matériel, chaussures, casque, baudrier et bâtons, Nabila Tabouri retrouve le guide professionnel avec lequel elle va entamer l'ascension. La formule revient à 375 € par personne. L'objectif du premier jour est d'atteindre le refuge avant la nuit, perché à 2 707 mètres. La deuxième journée commence tôt, à 4 heures du matin, car la nuit la glace est plus dure et les chutes de pierres plus rares. Le sommet de l'aiguille est atteint après cinq heures de marche, il faut alors escalader le sommet. L'ascension du pic de l'aiguille est populaire, entre juin et septembre près de 8 000 personnes tentent l'aventure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix a lancé un appel à témoins pour retrouver les trois alpinistes disparus au sommet des Grands Montets.
Le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix a lancé un appel à témoins pour retrouver les trois alpinistes disparus au sommet des Grands Montets. (GR?GORY YETCHMENIZA / MAXPPP)