Calvados : l’érosion rend la fermeture de la plage principale de Longues-sur-mer obligatoire

Cette année encore, l’érosion a tendance à s’accélérer sur les côtes françaises. C’est le cas notamment dans le Calvados. À Longues-sur-mer, le conseil municipal a été contraint de fermer la principale plage en pleine saison touristique.

Fréquentée par les touristes et les habitants de Longues-sur-mer (Calvados), cette plage est maintenant menacée par l’effondrement de la falaise et a donc été condamnée. Le 22 juin dernier, le conseil municipal a publié un arrêté interdisant l’accès à la plage. Le recul du trait de côte est tel qu’il se constate à vue d’œil.

Se plonger dans le passé pour deviner l’avenir

Le même phénomène se produit partout sur la côte normande. Les autorités ont donc commandé une étude afin de mesurer l’évolution du trait de côte. "L’étude donne des précisions sur le nombre d’habitats, le nombre d’équipements menacés à 20, 50 et 100 ans", précise Arnaud Gruet, du service territorial Dieppe DDTM76. Pour parvenir à prédire l’effondrement des falaises dans le futur, il a fallu se plonger dans le passé. À l’aide de cartes postales anciennes, de peintures, d’évènements historiques, et de photos satellites, les scientifiques ont conclu que dans 20 ans, le littoral de Seine-Maritime aura perdu 230 hectares.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cette année encore, l’érosion a tendance à s’accélérer sur les côtes françaises. C’est le cas notamment dans le Calvados. À Longues-sur-mer, le conseil municipal a été contraint de fermer la principale plage en pleine saison touristique.
Cette année encore, l’érosion a tendance à s’accélérer sur les côtes françaises. C’est le cas notamment dans le Calvados. À Longues-sur-mer, le conseil municipal a été contraint de fermer la principale plage en pleine saison touristique. (France 3)