Cet article date de plus de neuf ans.

Seul un Français sur dix connaît précisément les symptômes d'un AVC

L'accident vasculaire cérébral est pourtant la troisième cause de mortalité en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du site d'information des associations d'aide aux patients France AVC et la Société française neurovasculaire (SFNV). (AVC, VITE LE 15 / FRANCETV INFO)

SANTE - Avec 33 000 décès chaque année, l'accident vasculaire cérébral (AVC) est la troisième cause de mortalité en France. Pourtant, seul un Français sur dix déclare connaître précisément les symptômes de l'AVC, selon un sondage Ifop publié mardi 23 octobre. L'AVC correspond soit à un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau entraînant un infarctus cérébral, soit à la rupture d'un vaisseau à l'origine d'une hémorragie dans le cerveau.

Selon le sondage, les Français savent dans leur très grande majorité (96%) qu'il faut intervenir aussi vite en cas d'AVC qu'en cas d'infarctus. Mais ils connaissent mal les symptômes, 11% seulement affirmant les connaître précisément, contre 49% de manière imprécise et 40% qui ne les connaissent pas. Les personnes interrogées de plus de 65 ans sont, sans surprise, celles qui connaissent le mieux les symptômes, 68% affirmant les connaître dont 17% avec précision.

Trois symptômes majeurs signent généralement un AVC : trouble de la parole, inertie d'un membre et paralysie du visage, rappelle l'assocation d'aide aux patients France AVC et la Société française neurovasculaire (SFNV). Les deux assocations ont décidé de lancer une nouvelle campagne d'information sur l'AVC à l'occasion de la 10e journée mondiale contre l'AVC le 29 octobre, et de lancer un site internet, AVC, VITE le 15. Elles rappellent que face à un AVC, on dispose de "4h30 pour agir" et que "chaque minute compte dès le 1er symptôme", avec un pronostic qui dépend de la rapidité de la prise en charge du patient.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.