Le référé-liberté pour la réouverture des lieux de culture examiné lundi par le Conseil d'Etat, décision sous 48 heures

Plusieurs associations de professionnels du cinéma ont décidé de saisir le Conseil d'Etat en référé-liberté pour rouvrir les salles.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Conseil d'Etat, le 6 décembre 2020. (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Le Conseil d'Etat examinera la demande de réouverture des lieux de culture en référé-liberté, une procédure d'urgence, lundi à 9 heures, et rendra un arrêt sous 48 heures, d'après les informations de franceinfo.

La plus haute juridiction administrative a été saisie de multiples demandes en référé-liberté pour obtenir la réouverture des lieux de culture. Des recours formulés notamment par des associations et fédérations du monde du cinéma, de la musique, du théâtre ou encore des arts du cirque. De nombreuses demandes qui seront toutes examinées ce lundi par le juge des référés.

Le ministère va regarder "avec attention ce qu'il va se passer"

Jeudi 17 décembre sur France Inter, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot a estimé que ces profesionnels de la culture "utilisent les voies de droit qui leur sont ouvertes" et a précisé qu'elle allait "regarder avec attention ce qu'il va se passer".

La ministre de la Culture a tout de même rappelé que, si le Conseil d'Etat autorisait cette réouverture, les lieux de culture seraient, quoi qu'il arrive "soumis au couvre-feu", et auraient donc l'obligation d'être fermés de 20 heures à 6 heures.

La ministre de la Culture dit par ailleurs "comprendre le monde de la culture" et veut que les artistes sachent que le gouvernement est "entièrement à leur côté, qu'on partage leur souffrance"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.