Nouvel An : Paris sous surveillance

De nombreux contrôles d'alcoolémie seront organisés dans la capitale, où 9 000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour faire respecter les restrictions en matière d'alcool et de feux d'artifice.

Des policiers sur les Champs-Elysées, en avril 2012.
Des policiers sur les Champs-Elysées, en avril 2012. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

La préfecture de police de Paris a annoncé, lundi 30 décembre, une mobilisation massive pour la nuit de la Saint-Sylvestre dans la capitale. Près de 9 000 policiers, gendarmes, pompiers et militaires seront mobilisés pour assurer la sécurité le 31 décembre au soir à Paris. Le passage à la nouvelle année y attire traditionnellement plusieurs centaines de milliers de personnes, rassemblées principalement sur les Champs-Élysées, le Trocadéro, le Champ-de-Mars et certaines voies sur berges, secteurs où des restrictions au stationnement et à la circulation des véhicules seront prises.

Sur ces secteurs, la vente à emporter de boissons alcoolisées, tout comme la vente et la détention de bouteilles en verre quelle que soit la boisson contenue, seront interdites mardi à partir de 20 heures jusqu'à 6 heures le lendemain. En outre, la vente et l'usage de pétards ou autres artifices de divertissement type mortiers sont rigoureusement proscrits, ajoute la préfecture qui rappelle qu'il n'y aura pas de feu d'artifice tiré à Paris mardi soir.

Contrôles d'alcoolémie

Par ailleurs, la préfecture mettra en place des opérations de contrôle de l'alcoolémie et des stupéfiants. Cent policiers de la direction de l'ordre public et de la circulation et des CRS autoroutières d'Ile-de-France seront déployés sur 10 points de contrôle spécifiques dans l'ensemble de l'agglomération parisienne. Dans un souci de prévention, 3 000 éthylotests seront distribués par les forces de l'ordre durant la soirée afin de permettre une auto-évaluation des usagers.

Des effectifs seront également déployés aux abords des principaux secteurs festifs afin de contrôler le respect des réglementations liées aux véhicules spécialisés dans le transport de personnes et de lutter contre le travail illégal, notamment les taxis clandestins.