Lancée en 1977, la sonde Voyager flirte avec les limites du Système solaire

A 18 milliards de kilomètres du Soleil, elle est le représentant actif de l'humanité le plus éloigné de la Terre. 

La sonde spatiale Voyager, lancée en 1977, est désormais située à 18 milliards de kilomètres du Soleil.
La sonde spatiale Voyager, lancée en 1977, est désormais située à 18 milliards de kilomètres du Soleil. (AP / SIPA)

SCIENCES - Vers l'infini et au-delà ? La sonde spatiale Voyager 1, lancée par la Nasa en 1977, approche de la frontière du Système solaire, ont déclaré, mercredi 5 septembre, les scientifiques impliqués dans le projet. 

Elle est peut-être déjà en train de "danser à la limite" de l'espace intersidéral, ont-ils déclaré au cours d'une conférence marquant l'approche du 35e anniversaire du projet Voyager. Cependant, il ne faut pas se réjouir trop vite : il pourrait encore se passer "des jours, des mois ou des années" avant que la sonde n'entre dans l'espace intersidéral. Aujourd'hui distante de 18 milliards de kilomètres du Soleil, Voyager 1 et son compagnon Voyager 2 sont "les plus éloignés des représentants actifs de l'humanité et de ses désirs d'explorer", se sont félicités les scientifiques de l'agence spatiale américaine.

En mai dernier, une brusque augmentation des rayons cosmiques touchant l'appareil avait nourri les espoirs qu'il ait été tout proche de l'héliopause, qui marque la limite entre le Système solaire et l'espace intersidéral.