Cet article date de plus de dix ans.

Jésus était peut-être marié

Un papyrus relance un vieux débat au sein de la chrétienté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le papyrus étudié à la Harvard Divinity School jette le doute sur le statut marital de Jésus. (KAREN KING / AP / SIPA)

DECOUVERTE - Le Christ était-il marié ? "Et Jésus leur a dit, ma femme...", dit la phrase découverte par Karen King, professeur à la Harvard Divinity School dans le Massachusetts (Etats-Unis). C'est un fragment d'évangile du IVe siècle, écrit à l'encre sur une feuille de papyrus de la taille d'une carte de crédit, précise le New York Times, qui pourrait secouer le monde chrétien.

"La tradition chrétienne a considéré comme acquis le fait que Jésus n'était pas marié, bien qu'aucune preuve historique existe pour soutenir cette assertion", a déclaré Karen King. "Cette nouvelle phrase ne prouve pas que Jésus était marié", a poursuivi la chercheuse, ajoutant que les écrits laissaient tout de même entendre que la question se posait.

Le papyrus doit encore être authentifié

"Dès le début même du christianisme, les chrétiens se sont opposés sur le fait de savoir s'il était préférable ou non de ne pas être marié, mais ce n'est que plus d'un siècle plus tard, bien après la mort de Jésus, qu'ils commencent à se référer à la position maritale de Jésus pour soutenir leur positions", selon la scientifique.

Le fragment, découvert en Egypte ou en Syrie, appartient à un collectionneur privé qui a contacté King afin qu'elle l'aide à le traduire et l'analyser. Alors que plusieurs de ses collègues ne mettent pas en doute l'authencité du papyrus de couleur jaune brunâtre, "le jugement final quant à la véracité de ce document dépend d'un examen plus approfondi et d'autres tests sur la composition de l'encre", explique Karen King. Restera ensuite à déterminer à qui le Christ pouvait bien avoir dit "oui".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.