Cet article date de plus de huit ans.

Un Libanais sunnite ayant épousé une druze se fait trancher le pénis

Les mariages entre druzes et non-druzes sont extrêmement rares et bannis par cette communauté musulmane hétérodoxe établie en majorité au Liban, en Syrie et Israël. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'homme qui a eu le pénis tranché est originaire de la région d'Akkar, dans le nord du Liban. (A. GELEBART/20 MINUTES/SIPA)

Un Libanais sunnite ayant épousé une druze a eu le pénis tranché et les dents arrachées par les frères de sa femme, opposés à leur union, rapporte mercredi 17 juillet la presse locale. Rabih, 39 ans, et Roudeina, de vingt ans sa cadette, se sont connus sur Facebook et mariés devant un cheikh début juillet, contre l'avis des parents de la jeune fille, raconte le quotidien libanais An Nahar. Rabih est un sunnite de la région du Akkar, dans le nord du Liban. Roudeina est une druze de Bayssour, une localité de la région d'Aley, dans la montagne libanaise.

Furieux, les frères de la mariée, dont l'un est soldat, ont fait venir Rabih à Bayssour sous prétexte d'une réconciliation. Ils l'ont alors roué de coups, lui ont arraché les dents et tranché le pénis. "Il aurait pu être tué si les habitants de la localité n'étaient pas intervenus", explique le quotidien, qui cite des sources de sécurité. Les deux frères ont pris la fuite, tandis que Rabih a été transporté à l'hôpital. Sa famille a aussitôt dénoncé "un crime impardonnable et odieux".

Les mariages entre druzes et non-druzes sont extrêmement rares et bannis par cette communauté musulmane hétérodoxe établie en majorité au Liban, en Syrie et Israël. D'une manière générale, les mariages interreligieux ne sont pas courants au Liban, pays de dix-huit communautés religieuses qui a connu une guerre civile de 1975 à 1990.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bizarre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.