Cet article date de plus de douze ans.

Poil et Trecon, des villages aux noms insolites

Loin de s'attrister sur leur sort, ils souhaitent, au contraire, en tirer parti afin de sortir de l'anonymat
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Loin de s'attrister sur leur sort, ils souhaitent, au contraire, en tirer parti afin de sortir de l'anonymatLoin de s'attrister sur leur sort, ils souhaitent, au contraire, en tirer parti afin de sortir de l'anonymat

Ils participeront aux septièmes "Rencontres des comunes aux noms burlesques " qui se tiendra entre Nantes et Angers, le 11 et 12 juillet à Bouzillé. A la clé, ils recevront un livre à leur gloire.

Sujets aux ricanements, "cela permet de retourner le ridicule en notre faveur" a déclaré le maire de Vatan, Yves Fouget.

Selon le coauteur de l'ouvrage, Patrick Lasseube "ces rencontres sont aussi une occasion inespérée pour ces villages de sortir de l'anonymat et d'être une fois par an le centre de la France".

Le maire de Vatan l'a très bien compris "grâce à cela nous avons reçu la visite de télévisions belges, anglaises ou néerlandaises. Cela a eu des retombées économiques positives sur les gîtes ou notre camping". Un jeu qui en vaut donc la chandelle pour cette comune qu'il qualifie de "très acceuillante".

Attention ces noms burlesques ont tout de même un coût! Jean-Emile Boulez, le maire de Poil, un petit village de 161 habitants, se plaint de vols : "Au moins deux fois par an, on se fait dérober nos panneaux d'entrée et de sortie de comune." Les habitants sont les premières victimes de ces actes de délinquances, ces derniers s'ajoutent à leurs frais quotidiens. "En adhérant au groupement de comunes aux noms burlesques, cela nous a au moins permis de tirer profit de cette notoriété" précise t-il.

Plusieurs autres comunes participeront à cet événement comme , Corps-Nuds(Ille et Vilaine), Longcochon (Jura), Monteton (Lot-et-Garonne) ou encore Vinsobres, un village de la Drôme située dans les vignes des Côtes-du-Rhône.

Patrick Lasseube estime que sur "les 36 800 comunes de France, environ 150 ont le potentiel pour adhérer à notre groupement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bizarre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.