Défilé du 1er-Mai : un quartier de Paris mis à sac par des blacks blocs

Pendant plusieurs heures mardi 1er mai à Paris, plus d'un millier de blacks blocs ont saccagé tout ce qu'il y avait sur leur passage en marge de la manifestation du 1er-Mai.

France 3

Déchaînement de violence mardi 1er mai à Paris. Un fast food saccagé en quelques minutes dans l'après-midi. Les casseurs s'en sont pris ensuite au mobilier urbain. Sur leur chemin, ils ont incendié un engin de chantier puis mis à sac une concession automobile. Plusieurs véhicules sont brûlés, les bureaux vandalisés. Un peu plus tôt, le visage dissimulé, vêtus de vêtements sombres, ils avaient pris la tête du cortège. Ils étaient 1 200 lorsque les premières violences ont éclaté. Parmi eux, des blacks blocs, des casseurs issus de la mouvance anarchiste.

Plus de 200 arrestations

Depuis lundi, les pouvoirs publics savaient que cette manifestation pour la fête du Travail risquait de dégénérer. Le syndicat de police Alliance remet en cause la stratégie des autorités. Pour la préfecture de police de Paris, l'intervention était particulièrement délicate. Après les heurts, les forces de l'ordre ont procédé à plus de 200 interpellations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un casseur pendant la manifestation du 1er mai 2018 à Paris.
Un casseur pendant la manifestation du 1er mai 2018 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)