1er mai : les étudiants en difficultés misent sur la cueillette du muguet

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
1er mai : les étudiants en difficultés misent sur la cueillette du muguet
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Vogel, M. Naumann, V. Calcagni, F. Thibert - France 2
France Télévisions

Pour beaucoup d’étudiants, le 1er mai est synonyme de petit boulot. En Loire-Atlantique, les producteurs de muguet reçoivent de nombreuses candidatures.

À l’approche du 1er mai, les producteurs de muguet s’activent pour recruter des petites mains pour la cueillette. En Loire-Atlantique, l’un d’entre eux fait appel à 400 saisonniers chaque année, mais avec la crise sanitaire, il a reçu plus de 800 candidatures, contre 150 habituellement. De nombreux étudiants en mal de job ont postulé. "Cette année, ce sont surtout des scolaires, des jeunes que l’on embauche à partir de 16 ans avec une autorisation parentale", confirme Éric Harrouet, le producteur.

92 % des jeunes ont eu du mal à trouver un emploi en 2020

"Je suis en BTS, je ne fais pas d’alternance, donc je ne suis pas payée tous les mois, alors ça aide toujours un peu", explique de son côté une jeune femme. Pour gagner un peu plus d’argent, certains sont même venus avec du renfort, comme ce jeune accompagné de son grand-père. En 2020, 92 % des jeunes à la recherche d’un emploi ont eu des difficultés pour trouver un petit boulot.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 1er-Mai

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.