VIDEO. Des tas de légumes et des tonnes de viande en plein Paris... Il y a 50 ans, le dernier jour des Halles au cœur de la capitale

Le 28 février 1969, le marché des Halles, situé en plein Paris, déménage en banlieue, à Rungis. Parmi les archives conservées de l'époque, un reportage proposait aux téléspectateurs de suivre l'activité du marché des Halles pendant toute une journée.

"Des images comme celles-ci feront sourire nos descendants, comme nous sourions de certaines gravures des siècles passés", commente un journaliste à l'époque. Il y a cinquante ans jour pour jour, le 28 février 1969, le marché des Halles, situé en plein Paris, déménage en banlieue, à Rungis. Ce jour-là, les Parisiens viennent faire des dernières photos du lieu qui est alors surnommé "le ventre de Paris". Nous nous sommes plongés dans les archives pour redécouvrir le quotidien des Halles avant ce grand changement.

"A minuit, la vie commence"

"A minuit, la vie commence. Les premiers des quelques milliers de camions qui forment l'armada des halles centrales arrivent avec leur chargement", décrit un journaliste en 1952. Légume, viande, fleurs... 7 000 employés fourmillent pour satisfaire les milliers de clients qui parcourent les allées.

Ce n'est qu'en milieu de matinée que les pavillons se vident. "L’activité va se ralentir peu à peu, le mouvement décroître pour laisser la place aux services du nettoiement afin que tout soit net à l’heure de midi", décrit l'observateur. "Pendant 12 heures, de minuit à midi, les Halles maintenant désertes auront brassé jusqu’à 30 000 tonnes de marchandises dont Paris se nourrira tout un jour", conclut le reporter du journal des Actualités françaises.

Des clients achètent des fleurs au marché des Halles, à Paris, le 19 septembre 1967.
Des clients achètent des fleurs au marché des Halles, à Paris, le 19 septembre 1967. (AIM DARTUS / INA / AFP)