Cet article date de plus de trois ans.

Saint-Malo : deux pistolets du corsaire Robert Surcouf volés au musée d'histoire

Le musée d'histoire de la ville de Saint-Malo a été victime d'un cambriolage. Deux pistolets du corsaire Robert Surcouf ont disparu la semaine dernière. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le musée d'histoire de la ville de Saint-Malo (Bretagne).  (GOOGLE MAPS)

Deux pistolets à silex du corsaire Robert Surcouf ont été dérobés au musée d'histoire de Saint-Malo, a rapporté mercredi 20 septembre France Bleu Armorique. Le personnel s'en est rendu compte samedi 16 septembre lors des journées du Patrimoine.

Les armes étaient protégées par une vitrine

Ces pistolets datent de la deuxième partie du XVIIIe siècle, le nom du corsaire est gravé sur les queues de détente et les deux armes sont signées par l'armurier Duval de Nantes. Ils constituaient deux des plus belles pièces du musée et étaient installés dans une vitrine.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le vol aurait été commis entre lundi 11 et samedi 16 septembre, pendant les heures d'ouverture du musée. Les enquêteurs devront déterminer si le vol de ces pistolets est lié à celui du sabre de la statue de Robert Surcouf, installée sur les remparts de Saint-Malo, volé au printemps dernier. La ville a porté plainte auprès de la police de Saint-Malo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.