L'aventure du bonnet de vol de Charles Lindbergh, perdu, retrouvé et vendu aux enchères

Le bonnet de Charles Lindbergh, vainqueur de l'Atlantique en 1927, est proposé aux enchères le 16 novembre à Paris. L'aviateur l'avait perdu lors d'acrobaties. Sa valeur est estimée entre 60 000 et 80 000 euros.

Charles Lindbergh coiffé de son bonnet d\'aviateur, vendu aux enchères le 16 novembre 2016.
Charles Lindbergh coiffé de son bonnet d'aviateur, vendu aux enchères le 16 novembre 2016. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le bonnet de l'Américain Charles Lindbergh, premier aviateur à avoir traversé l'Atlantique sans escale, est vendu aux enchères le 16 novembre par la maison Drouot à Paris. Sa valeur est estimée entre 60 000 et 80 000 euros.

Pour fêter ce New York - Paris réussi, l'aviateur est exceptionnellement autorisé à survoler la capitale. Il redécolle donc du Bourget avec son avion, baptisé Spirit of Saint-Louis le 27 mai 1927. Lors d'une manœuvre acrobatique, le capitaine Lindbergh perd son bonnet de vol, maintenu par un simple bouton pression. Le lendemain, une habitante du Bourget le trouve dans son potager et décide de le garder. Le bonnet a été transmis de génération en génération.

Son existence est révélée en 1969, dans l'émission Les dossiers de l'écran. Le présentateur Alain Jérôme raconte alors les circonstances dans lesquelles il a été trouvé.

La folle histoire du bonnet de Charles Lindbergh
--'--
--'--

De Chicago au Bourget

Une incertitude demeure tout de même sur le propriétaire de ce bonnet, Charles Lindbergh ne l'a jamais authentifié lui-même. Mais l'objet porte la marque de son fabricant, basé à Chicago. Il existe également des photos sur lesquelles l'aviateur porte un bonnet semblable, cela fait beaucoup de coïncidences.

Le petit-fils de Charles Lindbergh est toujours en vie et réside aux États-Unis. Pour lui, ce bonnet est une pièce unique de l’histoire, il aimerait beaucoup le voir. Il souhaite aussi que l'acheteur lui permette de l'essayer.