Colombey-les-Deux-Églises : le souvenir du général de Gaulle reste dans toutes les mémoires

À Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne), le souvenir du général de Gaulle est toujours aussi important, près de cinquante ans après sa disparition.

FRANCE 3

On l'appelait "l'homme de Londres" ou "le grand Charles". Près de cinquante ans après sa disparition, que reste-t-il de l'esprit du général de Gaulle dans son fief de Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) ? La Boisserie, sa maison, est devenue un monument historique. C'est ici qu'il a reçu le chancelier Konrad Adenauer en 1958 : treize ans après la guerre, la poignée de main est historique. 

Un souvenir impérissable

Mais la Boisserie est avant tout le sanctuaire des De Gaulle. Aujourd'hui, elle est ouverte au public. Le 27 avril 1969, Charles de Gaulle passe son dernier coup de fil en tant que président dans une cabine de la maison. Il rédige ses mémoires depuis son bureau, il reçoit rarement de la visite. Le 9 novembre 1970, le général de Gaulle s'éteint à Colombey. Les obsèques ont lieu dans le village, le cercueil défile sur un char avant d'être porté par des jeunes habitants. Gérard Natali était l'un d'entre eux. Dans son restaurant, il revisite chaque jour les plats préférés du général. Le souvenir de De Gaulle n'est pas près de s'éteindre à Colombey.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Général de Gaulle vote pour le deuxième tour des législatives, le 30 novembre 1958 à Colombey-les-deux-églises (Haute-Marne). 
Le Général de Gaulle vote pour le deuxième tour des législatives, le 30 novembre 1958 à Colombey-les-deux-églises (Haute-Marne).  (- / INTERCONTINENTALE)