VIDEO. Présidentielle : trois moments gênants vus pendant la soirée du premier tour

Des danses endiablées aux insultes, Franceinfo a repéré des instants de malaise dans les différents QG des candidats, dimanche soir.

FRANCEINFO

Joie pour certains, cruelles déceptions pour d'autres. Les ambiances étaient contrastées, dimanche 23 avril, dans les QG des différents candidats à l'élection présidentielle. Franceinfo a repéré trois moments gênants durant cette soirée électorale.

>> Suivez toutes les analyses et les commentaires au lendemain du premier tour

A Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), les militants du Front national n'ont pas tardé à investir le dancefloor du QG de Marine Le Pen. La candidate frontiste s'est qualifiée pour le second tour avec 21,43% des voix. Beaucoup de militants ont fêté ça en se déhanchant toute la soirée, filmés par les caméras.

"La presse, on t'encule"

Il y avait aussi de la joie et de la danse au QG d'Emmanuel Macron, porte de Versailles à Paris. Leur candidat est arrivé en tête du premier tour avec 23,86% des voix. Une militante d'En marche ! s'est lâchée sur la piste de danse, comme l'a repéré The Huffington Post.

En revanche, beaucoup moins de joie et beaucoup moins d'affection au QG de François Fillon, dans le 15e arrondissement de Paris. Quand arrive la proclamation des résultats, certains militants des Républicains laissent exploser leur colère en criant "la presse, on t'encule", comme l'a constaté une équipe de BFM. François Fillon (19,94%) est arrivé en troisième position, disqualifié pour le second tour.

Des militants dansent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 23 avril 2017.
Des militants dansent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 23 avril 2017. (JOEL SAGET / AFP)