VIDEOS. Jean-Michel Blanquer hué par une centaine de professeurs en Gironde

Le ministre de l'Education a été la cible de sifflets lors de la visite d'un centre à Lormont, lundi.

Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à Paris, le 12 juin 2019.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à Paris, le 12 juin 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Blanquer démission !" Après les multiples couacs du bac, et alors que la contestation de la réforme du baccalauréat se poursuit, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a été accueilli sous les huées d'une petite centaine de manifestants, lundi 8 juillet, à Lormont, dans la banlieue de Bordeaux (Gironde).

A son arrivée, le ministre les a salués rapidement de la main avant de s'engouffrer dans la salle polyvalente où il devait tenir une première "permanence ministérielle". Une poignée de manifestants ont tambouriné une porte vitrée, comme l'ont montré Sud-Ouest ou encore 20minutes.

"C'est un petit nombre de personnes qui cherchent à faire du bruit et qui ne sont pas représentatifs de la majorité des professeurs", a commenté devant la presse le ministre, en déplacement en Gironde. "Tous les Français doivent avoir une image magnifique des profs, c'est le plus beau métier de la République. Moi je n'ai pas envie qu'une petite minorité donne cette image-là", a-t-il dit.

"J'ai déjà fait énormément de dialogue, contrairement à ce qui se dit. Cette réforme a été faite en consultation avec des milliers de gens et j'ai très souvent rencontré les syndicats enseignants. Du dialogue, il y en a eu et il y en aura. Ma porte est ouverte. Je dois voir les syndicats ces prochains jours", a-t-il ajouté.