Seine-Maritime : sans professeurs de maths depuis le début de l'année, une trentaine d'élèves entament une grève des cours

Les élèves du lycée Delamare-Deboutteville de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) se sont mis en grève, rapporte France Bleu Normandie, lundi, pour manifester contre le non-remplacement de deux professeurs de mathématiques et un de philosophie depuis le début de l'année.

Une trentaine d\'élèves ont installé un piquet de grève devant le lycée Delamare-Deboutteville de Forges-les-Eaux, en Seine-Maritime.
Une trentaine d'élèves ont installé un piquet de grève devant le lycée Delamare-Deboutteville de Forges-les-Eaux, en Seine-Maritime. (RADIO FRANCE / CHRISTINE WURTZ)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une trentaine d'élèves de terminale du lycée Delamare-Deboutteville de Forges-les-Eaux, en Seine-Maritime, ont entamé une grève, rapporte France Bleu Normandie, lundi 20 novembre. Il manque dans l'établissement deux professeurs de mathématiques depuis le début de l'année et un professeur de philosophie depuis début octobre. Ces absences pénalisent plus de 200 élèves qui passent le baccalauréat en fin d'année. Une trentaine d'entre eux ont donc décidé qu'ils n'iraient plus en cours tant que les postes ne seront pas été remplacés.

Ils ont installé des palettes et des pneus devant l'entrée du lycée. Tous s'inquiètent pour l'examen du baccalauréat. "C'est vachement angoissant. Le bac en fin d'année, c'est mort", s'alarme Chloé, une élève en terminale. "Dans la maintenance, on a beaucoup de maths, c'est important. Donc pour le bac, c'est compromis", rajoute Loris, un autre jeune.

Dans l'impossibilité de trouver un remplaçant

Le lycée ne trouve aucun remplaçant. "Le vivier est épuisé", a expliqué le rectorat au proviseur de l'établissement, Mouloud Baïla. Ce dernier est "en prise avec l'inquiétude de mes élèves. C'est injuste. Ils doivent pouvoir affronter les échéances à venir de la même manière que leurs camarades".

Le proviseur du lycée Delamare-Deboutteville cherche des professeurs dans les collèges du secteur pour assurer quelques heures.