"C'est vraiment un défi personnel" : Elena, Costaricaine de 18 ans, va passer le bac un an seulement après son arrivée en France

La lycéenne va passer les mêmes épreuves du bac scientifique que ses camarades français.

Elena devant l\'entrée du lycée Paul Doumer du Perreux-sur-Marne.
Elena devant l'entrée du lycée Paul Doumer du Perreux-sur-Marne. (ALEXIS MOREL / FRANCE-INFO)

Lundi 17 juin, 743 600 candidats vont passer la première épreuve de la session 2019 du baccalauréat. Et parmi eux, quelques lycéens étrangers. C'est le cas d'Elena. Originaire du Costa Rica, la jeune femme est en échange scolaire pour un an au lycée du Perreux-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, près de Paris. Elle va plancher sur la philosophie moins d'un an après son arrivée en France. En septembre dernier, à son arrivée en région parisienne, Elena, 18 ans, parlait à peine français. Elle va pourtant passer le même bac scientifique que ses camarades. "C'est vraiment dur ! C'est vraiment un défi personnel", explique-t-elle.

Ça fait deux mois que je révise tous les jours, les week-ends et les vacances.Elenaà franceinfo

Elena va plancher durant la même semaine sur les épreuves de terminale mais aussi sur celle de première, le français. Le programme est presque surhumain, mais la jeune Costaricaine y trouve malgré tout un certain plaisir, avec de belles découvertes cette année. "Au Costa Rica, nous n'avons pas de philosophie, c'est quelque chose que j'ai appris ici, raconte-t-elle. Ça m'a vraiment passionnée."

J'ai trouvé ça super bien de faire de la philo, d'interpréter les choses.Elenaà franceinfo

Elle porte aussi un regard très admiratif sur l'éducation à la française. "Je trouve que les professeurs sont très engagés, ils essaient vraiment de nous faire comprendre. Et les étudiants sont aussi très sérieux, ils travaillent beaucoup... Alors qu'au Costa Rica, c'est plus tranquille. Les examens sont faciles, si tu révises la veille, ça va très bien", raconte la jeune femme.

En France, il faut vraiment avoir le temps de tout réviser.Elenaà franceinfo

Mais au lycée du Perreux, c'est surtout Elena qui impressionne ses camarades. "Sérieusement, elle s'en sort super bien donc j'ai confiance. Elle peut avoir le bac tranquille, assure Cécile. On fait des choses en cours qu'elle n'a jamais fait et elle y arrive mieux, elle a des meilleures notes !"  Au début simple défi, le bac est devenu un objectif très sérieux ces dernières semaines pour Elena, qui pense déjà à la suite.

Avoir le baccalauréat, ce serait vraiment une fierté pour moi. Avec ça, je peux avoir plein d'opportunités que je ne peux pas avoir dans mon pays.Elenaà franceinfo

Elena s'est déjà inscrite sur Parcoursup. Si elle obtient son bac, elle espère être acceptée à l'université et poursuivre ses études en France."Ce serait la cerise du gâteau !", dit-elle.

Le reportage d'Alexis Morel avec Elena, Costaricaine de 18 ans qui prépare le bac
--'--
--'--