Une proposition de loi permettant d'être enterré avec les cendres de son animal de compagnie bientôt présentée au Parlement

En France, la loi interdit d'être enterré avec son animal de compagnie, contrairement aux pays voisins comme la Suisse, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cimetière pour animaux de compagnie à Aspach-le-Bas (Haut-Rhin), le 26 octobre 2017. (THIERRY GACHON / MAXPPP)

Olivier Falorni, député de Charente-Maritime, rallié au groupe des Démocrates à l'Assemblée nationale, présentera cet automne une proposition de loi permettant à toute personne de reposer avec les cendres de son animal de compagnie, a appris franceinfo dans un communiqué. Ce qui est actuellement interdit en France. 

Extrait du Journal officiel du 2 décembre 2021 : "Questions remises à la présidence du Sénat et réponses des ministres aux questions écrites". 
 (Capture Ecran Journal officiel)

Le projet, selon le texte rédigé en février 2022 avant l'élection présidentielle, permettra "à tout particulier, qui énonce expressément ce choix de son vivant, lors de son inhumation dans un cimetière communal, de faire entreposer à ses côtés, au sein de son cercueil, avant la mise en bière, l’urne cinéraire de ses animaux".

Une pétition pour soutenir cette proposition de loi 

Elle est notamment soutenue par une association en Gironde. "Une manifestation est prévue à Bordeaux le 15 octobre", précise Sophie Llado, présidente de Cookie Cat Cies. Le rassemblement est prévu à 14h place de la Comédie. À cette occasion, la pétition lancée par l'association au début de l'année 2022 sera relancée, elle compte déjà près de 40 000 signatures. Une opération "carte postale" a également débuté. "Le but est de prolonger la pétition et d'envoyer ces cartes à l'Assemblée pour montrer aux députés que le mouvement est soutenu", souligne-t-elle.

Actuellement en France, l’enterrement des animaux est encadré par la loi. Seuls les animaux de petite taille comme les chiens ou encore les chats peuvent être inhumés dans un cimetière animalier agréé. "Jeter la dépouille de son animal dans une poubelle, un égout ou tout autre lieu est interdit et peut être puni d'une amende de 3 750 euros", précise la loi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.