Un des quatre derniers rhinocéros blancs du Nord disparaît

Les trois derniers spécimens de cette espèce, un mâle et deux femelles, qui ne sont plus en âge de se reproduire, vivent dans une réserve au Kenya.

Un rhinocéros blanc dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, le 21 janvier 2014.
Un rhinocéros blanc dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, le 21 janvier 2014. (JEAN-JACQUES ALCALAY / AFP)

Un des quatre derniers rhinocéros blancs du Nord, autrefois très nombreux dans la région sahélienne et l'est de l'Afrique, s'est éteint, dimanche 22 novembre, dans un zoo de San Diego (Etats-Unis), où il était arrivé en 1989 dans le cadre d'un programme d'élevage.

D'autres espèces de rhinocéros menacées

Le rhinocéros, une femelle appelée Nola, née il y a 41 ans au Soudan, a succombé à une infection bactérienne, malgré les soins prodigués depuis une intervention chirurgicale, il y a dix jours. Elle était le dernier rhinocéros blanc du Nord en captivité. Les trois derniers spécimens de cette espèce, un mâle et deux femelles qui ne sont plus en âge de se reproduire, vivent dans la réserve d'Ol Pejeta Conservancy au Kenya.

Il y a quelques semaines, le Safari Park de San Diego, dont Nola était l'un des animaux vedettes, a reçu six rhinocéros blancs du Sud venant d'Afrique du Sud, où cette espèce, sauvée de justesse de l'extinction il y a un siècle, est à son tour menacée par l'explosion du braconnage. Le rhinocéros noir, l'espèce autrefois la plus commune en Afrique, est, elle aussi, au bord de l'extinction.