Nouvelle-Zélande : le mystère des baleines échouées

En Nouvelle-Zélande, de nouvelles baleines se sont échouées sur une plage de la baie d'Orée de l'île du sud. Depuis deux jours, ce sont plus de 600 baleines pilotes qui ont été découvertes. Certaines ont pu être sauvées.

FRANCE 2

Après 24 heures d'efforts, elles regagnent le large. Plus de 200 baleines ont été sauvées hier, samedi 11 février, à la faveur de la marée montante. Les volontaires forment une chaine humaine pour éviter qu'elles ne reviennent vers la plage. Avant-hier, près de 400 de ces petites baleines étaient venues mourir sur cette plage. Appelées globicéphales, elles mesurent jusqu'à 6 mètres et peuvent peser jusqu'à deux tonnes.

Plus de 500 000 baleines pilotes dans les océans

Ici, chaque année, à la même époque, elles sont de plus en plus nombreuses à s'échouer. Un phénomène mystérieux pour la science, même si ce spécialiste y voit une forme de solidarité. "Quand il y a un individu, les autres individus restent sur place, ne tente pas de s'échapper au large, il y a comme un deuil qui se met en place, donc ils vont rester un certain temps, voire même s'échouer sur la plage où ils ont perdu leur ami", explique Olivier Adam, professeur à l'université Pierre-et-Marie Curie et bioacousticien. Malgré ces échouages répétés, la baleine pilote n'est pas une espèce menacée : il y en aurait plus de 500 000 dans les océans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plus de 400 baleines-pilotes se sont échouées, dans la nuit du 9 au 10 février 2017, sur une plage de Nouvelle-Zélande. 
Plus de 400 baleines-pilotes se sont échouées, dans la nuit du 9 au 10 février 2017, sur une plage de Nouvelle-Zélande.  (NEW ZEALAND DEPARTMENT OF CONSERVATION / AFP)