Les prix s'effondrent dans le secteur bovin

Les éleveurs bovins s'insurgent contre une baisse significative des prix, et donc une vente de leurs produits à perte, qui pourrait mener à de nombreuses cessations d'activité.

France 2

Les éleveurs bovins ont une nouvelle fois montré leur colère ce mardi 12 mai au matin en Saône-et-Loire. Depuis quelques semaines, ils multiplient les actions coup de poing pour dénoncer la fonte des prix de leur viande, qui risque de les obliger à mettre la clé sous la porte. Pour comprendre cette situation, France 2 a rencontré Olivier et Christophe Chaigneau, deux frères installés en Vendée.

Une perte de près d'un euro par kilo de viande

Depuis un an et demi, ils perdent de l'argent en travaillant. Ces éleveurs de charolaises, race à viande, vivent avec leur mère et ne savent plus comment s'en sortir.
"Sur un an, on vend 150 animaux et aujourd'hui, on perd 300 euros par bovin, et sur 150 ventes, ça fait à peu près 45 000 euros de perte", rapporte Olivier Chaigneau.
Le coût de production de la viande charolaise est de 4,50 euros le kilo, mais les deux éleveurs ne la vendent que 3,60 euros aux abattoirs. Face à cette perte, ils ont été obligés d'emprunter 40 000 euros juste pour avoir un peu de trésorerie.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue d\'un rayon de barquettes de viande bovine dans un supermarché.
Vue d'un rayon de barquettes de viande bovine dans un supermarché. (MYCHELE DANIAU / AFP)