VIDEO. Véritables antennes paraboliques, à quoi les oreilles du caracal servent-elles ?

Depuis l'Afrique jusqu'à l'Inde, le caracal chasse dans les prairies et les déserts. Son audition imparable lui permet d'être un des prédateurs les plus efficaces.

Voir la vidéo
BRUT

Les oreilles du caracal sont de véritables antennes paraboliques. Si le félin a une des ouïes les plus fines du monde animal, c'est grâce à la forme longue et pointue de ses oreilles. Elles sont aussi garnies de poils, ce qui permettrait aux sons d'être acheminés directement vers son canal auditif. Et ce n'est pas tout, le caracal peut aussi aiguiller ses oreilles dans tous les sens à l’aide des 20 muscles qui les animent. Rappelons que l'homme n'en possède que trois.

Un chasseur redoutable

L'audition subtile du mammifère lui permet de percevoir les proies les plus lointaines, il lui suffit ensuite de s'approcher subrepticement pour pouvoir s'en emparer. Le prédateur peut alors chasser sur de vastes plaines où il est généralement délicat de ne pas se faire voir.
Mais l'ouïe du caracal n'est pas son seul atout puisque l'animal est aussi capable de bondir à plus de 3 mètres de haut. Cette aptitude d'athlète lui permet de s'attaquer aux oiseaux, le caracal étant un des seuls félins spécialisés dans la chasse aux volatils.

Depuis l\'Afrique jusqu\'à l\'Inde, le caracal chasse dans les prairies et les déserts. Son audition imparable lui permet d\'être un des prédateurs les plus efficaces.
Depuis l'Afrique jusqu'à l'Inde, le caracal chasse dans les prairies et les déserts. Son audition imparable lui permet d'être un des prédateurs les plus efficaces. (BRUT)