VIDEO. La population animale se réduit et l'humanité en est responsable

Selon un rapport de l'ONG WWF, la population des différentes espèces d'animaux vertébrés a décliné de 58% en moyenne entre 1970 et 2012.

FRANCEINFO

Il y a de moins en moins d'animaux sur Terre. L'ONG WWF a publié, jeudi 27 octobre, son rapport annuel sur l'état de la planète, et dresse un constat alarmant : la population des différentes espèces d'animaux vertébrés a diminué de 58% en moyenne entre 1970 et 2012. Elles ne se sont pas toutes éteintes, mais beaucoup ont vu leur territoire se réduire et leur existence se compliquer. Les causes pointées par WWF sont diverses, mais toutes liées à l'activité humaine.

L'habitat des animaux dégradé par l'homme 

Le principal phénomène auquel WWF attribue ce qu'il qualifie de nouvelle "grande extinction" est la dégradation de l'habitat des espèces animales – voire sa destruction dans certains cas – qui modifie profondément leur mode de vie. La surexploitation des ressources naturelles, notamment par la pèche et le braconnage, est également une menace pour le règne animal, tout comme les effets de la pollution, et l'introduction dans certains écosystèmes de certaines espèces invasives ou de maladies qui n'y existaient pas. Enfin, le réchauffement climatique a déjà des effets sur la survie de certains animaux.

Une éléphante et son petit dans le parc national d\'Amboseli, au Kenya, le 25 avril 2016.
Une éléphante et son petit dans le parc national d'Amboseli, au Kenya, le 25 avril 2016. (THOMAS MUKOYA / REUTERS)