Obligés de vider leur mare à cause des coassements de leurs grenouilles, ils risquent une amende car elles sont protégées

La Cour de cassation oblige deux Dordognots à reboucher leur mare, car les grenouilles qui y vivent font trop de bruit. Problème : ces amphibiens sont protégés et le couple pourrait être sanctionné... par le code de l'environnement. 

Michel Pecheras devant sa mare à Grignols, en Dordogne. 
Michel Pecheras devant sa mare à Grignols, en Dordogne.  (ANTOINE BALANDRA / RADIO FRANCE)

Un couple de Grignols, près de Saint-Astier, en Dordogne, a été condamné à reboucher sa mare par la Cour de cassation, a rapporté lundi 18 décembre, France Bleu Périgord. Cette décision valide celle de la cour d’appel de Bordeaux qui imposait déjà de reboucher la mare : leurs voisins ne supportent plus le bruit des grenouilles qui y vivent.

La justice demande de reboucher cette étendue d'eau sous peine d'une astreinte financière de 150 euros par jour. Mais le code de l'environnement peut sanctionner le couple de deux ans de prison et 150 000 euros d'amende s'il touche aux espèces protégées et dans cette mare, huit espèces protégées sont recensées.

"Condamnés si on la détruit, condamnés si on ne la détruit pas"

Annie et Michel Pecheras, le couple propriétaire, ne veulent pas toucher à la mare. "C'est une mare qui existe depuis plus de 100 ans, les grand-parents faisaient boire les vaches dedans. Il y a toujours eu des mares à la campagne, alors on est condamnés si on la détruit, et on est condamnés si on ne la détruit pas", explique Michel Pecheras. Sa femme, Annie, partage cet avis : "On va se débrouiller pour que la mare reste mare, la terre c'est la terre, on y touche pas".

Le directeur de l'association girondine Cistude Nature "envisage de saisir le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, pour que l'État tranche", et les juristes de France Nature Environnement pour un éventuel pourvoi devant une juridiction européenne.