Cet article date de plus de trois ans.

Les vautours sont en danger critique d’extinction

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Brut : les vautours en voie d'extinction
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis les années 90, la population des vautours à dos blancs a chuté de 99% au Pakistan. L’espèce est fortement menacée d’extinction.

Les vautours à dos blancs se comptaient par millions au Pakistan, ils sont aujourd’hui des milliers. C’est l’une des chutes de population les plus importantes au monde, moins 99% depuis les années 90. Leur espèce est menacée d’extinction. 

La principale cause de ce déclin est liée au diclofénac, un médicament donné au bétail, dont les carcasses servent de nourriture aux vautours. Warda Javed, coordinatrice d’un projet de conservation des vautours, explique : « C'est un médicament anti-stéroïdien et anti-inflammatoire, le diclofénac, dont l'ingestion provoque une soudaine insuffisance rénale chez les vautours. » Malgré l'interdiction vétérinaire de ce médicament en Asie du Sud en 2006, le vautour reste menacé. Depuis 2013, le diclofénac est autorisé en Espagne, qui accueille 90% des vautours européens.

Les vautours empêchent la transmission de maladies

S’il est important de maintenir la survie de cette espèce, c’est parce que les conséquences de leur disparition sont multiples. Au niveau sanitaire, les vautours qui consomment les carcasses empêchent la transmission de maladies comme la rage, l’anthrax et la peste. Économiquement, le coût sanitaire dû à la disparition de l’espèce depuis les années 90 est estimé à 25 milliards de dollars en Inde. Et culturellement, la communauté parsi laisse les corps de ses défunts aux vautours dans des « tours du silence », pour permettre à leur âme de s’envoler. Or, cette pratique est en train de disparaître.

Des programmes de conservation se sont organisés au Pakistan, avec l'espoir de pouvoir bientôt réintroduire des animaux dans la nature.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.