Feuilleton : les gardiens du monde sauvage (5/5)

Depuis lundi 29 avril, des experts sont réunis à l'Unesco à Paris pour délivrer un rapport sur l'état des espèces dans le monde. En France, certains animaux fragiles sont recueillis dans des centres puis relâchés dans leur habitat naturel.

FRANCE 2

Quand le soleil se lève, les lynx vont se coucher. En 2018, il y a un an, une femelle soignée dans un centre du Jura a été relâchée. Une caméra a été cachée dans les bois pour observer l'évolution de l'animal. Les images révèlent que les lynx recouvrent leurs proies de neige ou de feuilles, pour les rendre moins attractives aux yeux d'animaux concurrents, comme des sangliers pas exemple. Pour cette femelle, la réintroduction dans son habitat naturel est un succès, elle fait partie des 120 lynx présents et protégés sur le massif du Jura.

Les phoques remis à l'océan

Dans le centre d'Océanopolis de Brest, dans le Finistère, des phoques s'apprêtent à regagner leur liberté. Confinés dans des caisses, les animaux vont être relâchés dans l'océan après quatre mois passés auprès des soigneurs. Ces derniers se réjouissent de cette opération réussie. Les phoques rejoindront des colonies entières de leurs congénères.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un lynx dans le zoo de Thoiry (Yvelines), le 23 mai 2008.
Un lynx dans le zoo de Thoiry (Yvelines), le 23 mai 2008. (JOEL SAGET / AFP)