Côte d'Opale : aux petits soins pour les phoques

De plus en plus de phoques s'échouent sur les plages du nord de la France, avant d'être pris en charge par la Ligue de protection des animaux (LPA) du Calaisis. Trois d'entre eux seront relâchés le week-end des 30 et 31 mars.

France 3

Ils sont en pleine santé, un brin joueur, un poil flâneur : voici Buck, Aurore, Emmanuel, Billy et Marianne, des jeunes phoques qui retrouveront bientôt leur milieu naturel. Après plusieurs mois de soins, ils parviennent enfin à se nourrir seuls. Chaque année, la Ligue de protection (LPA) du Calaisis (Pas-de-Calais) organise une cinquantaine de lâchers de phoques sur les plages du littoral, là où ces animaux marins sont retrouvés échoués.

L'activité humaine en partie responsable

En arrivant ici, ils doivent être nourris, soignés et hydratés. Une étrange mixture est préparée pour soigner Suzie, jeune phoque retrouvé sur la plage de Gravelines (Nord). Des animaux de plus en plus nombreux à s'échouer, la faute aux maladies, aux conditions climatiques, mais aussi à l'action humaine. Le week-end des 30 et 31 mars, trois de ces jeunes phoques seront relâchés en public sur la plage de Calais. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Bien que ses effectifs restent faibles, estimés entre 400 et 500 individus adultes, le phoque veau-marin est classée “Quasi menacée” en France, car elle bénéficie des échanges avec les colonies voisines et la tendance actuelle de sa population est en augmentation. 
Bien que ses effectifs restent faibles, estimés entre 400 et 500 individus adultes, le phoque veau-marin est classée “Quasi menacée” en France, car elle bénéficie des échanges avec les colonies voisines et la tendance actuelle de sa population est en augmentation.  (AFP)