Drôme : deux tamarins et dix lémuriens volés au zoo d'Upie

Le gérant a annoncé avoir plainte auprès de la gendarmerie de Chabeuil. Selon lui, le cambriolage est l'œuvre de trafiquants d'animaux.

Article rédigé par
Avec France Bleu Drôme Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un lémurien dans le parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (Ain), le 7 juillet 2021. Photo d'illustration. (CATHERINE AULAZ / MAXPPP)

Deux tamarins et dix lémuriens ont été dérobés au zoo d'Upie (Drôme) dans la nuit du dimanche 22 août au lundi 23 août, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Le gérant a annoncé avoir plainte auprès de la gendarmerie de Chabeuil.

C'est la responsable du secteur primates et des nouvelles espèces du parc animalier, épouse du gérant du zoo, qui a découvert ce lundi, vers 7h30, l'abri des tamarins et lémuriens quasiment vide, après un cambriolage dans la nuit. Sur les onze lémuriens, un seul restait dans l'enclos. Deux tamarins labié, des petits singes avec une tâche blanche comme une moustache, arrivés en mai au zoo dans le cadre d'un programme de conservation des espèces rares, ont également été volés.

Des trafiquants d'animaux selon le zoo

"C'était des mois et des années de travail en amont pour sortir de terre un bâtiment tout neuf", se désole Alexandre Liauzu, le gérant. Selon lui, le cambriolage est l'œuvre de celui de trafiquants d'animaux : "C'était un commando apparemment bien organisé qui a vraisemblablement suivi une commande. Les trafiquants ne savent plus où les trouver donc ils viennent dans les zoos. Ce sont souvent les mêmes espèces qui sont ciblées comme les primates", explique-t-il.

"On espère que ce mauvais moment sera vite oublié et que des gens puissent donner des informations à la gendarmerie", a conclu le gérant. Selon France Bleu Drôme Ardèche, l'établissement a déjà reçu de très nombreux messages de soutien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.