Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo "Ils sont littéralement en train de cuire vivants" : "Envoyé spécial" enquête sur les conditions de transport parfois scandaleuses des animaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Envoyé spécial. "Ils sont littéralement en train de cuire vivants" : "Envoyé spécial"
Article rédigé par
France Télévisions

Des cargaisons de moutons entassés par une température de 50 degrés, des carcasses jetées à la mer... ces images difficilement soutenables ont été tournées clandestinement sur un cargo bétailler. "Envoyé spécial" a enquêté sur les conditions de transport des animaux, et découvert des situations parfois loin des normes européennes.

La question du bien-être animal préoccupe de plus en plus de Français. Les conditions d'élevage ou d'abattage sont dénoncées par plusieurs ONG, à grand renfort d'images chocs. Mais les conditions de transport des animaux s'avèrent, elles aussi, parfois loin de respecter les normes européennes.

Dans cet extrait d'un reportage à voir le 3 septembre 2020, "Envoyé spécial" revient sur un scandale révélé en 2018 par Animals International. Il concerne les cargos bétaillers d'une compagnie koweïtienne. Gabriel Paun, un militant de l'association, avait confié une caméra à un marin pour qu'il filme en cachette à bord de l'un de ces navires pendant un an. Le cargo faisait alors des rotations entre l'Australie et les Emirats. Sur les images filmées par le marin, des moutons entassés, souffrant visiblement de la chaleur extrême (supérieure à 50 degrés) "littéralement en train de cuire vivants", selon les termes de Gabriel Paun.

Comment la compagnie mise en cause peut-elle accéder aux ports européens ?

Selon le lanceur d'alerte, 4 000 moutons seraient morts au cours de cinq voyages qu'il a pu filmer. Leurs carcasses ont été jetées directement à la mer. Pendant les quinze jours de traversée, il est arrivé que des agneaux naissent et périssent à bord – une perte négligeable pour l’exportateur. Le lanceur d'alerte, lui, "est en danger de mort, car aujourd'hui, il est recherché. Ce qu'il a filmé, précise Gabriel Paun, ce n'était pas une exception. C'était le quotidien".

Ces images ont provoqué un scandale en Australie. Le gouvernement a interdit à la compagnie koweïtienne d'accoster dans ses ports. Mais en lui autorisant l'accès aux siens, la Roumanie lui a ouvert l'entrée dans tous les ports d'Europe. Dans le port roumain de Midia, il y a quelques mois, une cargaison de moutons s'est échouée aussitôt après son départ. Tous les animaux ont péri noyés. D'après les équipes de sauvetage, le bateau était en surcharge. Il transportait sans doute bien plus que les 14 600 bêtes officiellement déclarées.

Extrait de "Le calvaire des animaux", une enquête à voir dans "Envoyé spécial" le 3 septembre 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.