Vidéo Il alerte sur le calvaire des éléphants dressés pour les touristes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Torture, enfermement, maltraitance…. Les conditions de vie abominables des éléphants dressés pour les touristes sont méconnues. Julien, ex-volontaire chez Wildlife Friends Foundation Thailand, veut ouvrir les yeux du public. Voilà son message.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Torture, enfermement, maltraitance…. Les conditions de vie abominables des éléphants dressés pour les touristes sont méconnues. Julien, ex-volontaire chez Wildlife Friends Foundation Thailand, veut ouvrir les yeux du public. Voilà son message.

"Je ne comprends pas qu’on continue à domestiquer des éléphants sauvages par la violence, tout en cachant la réalité aux touristes et aux spectateurs en leur faisant croire qu’ils sont bien traités". Julien Maïmoun est un ex-volontaire au sein de l’Elephant Rescue Center en Thaïlande. Son combat : alerter sur les conditions de vie des éléphants domestiqués, dont la réalité est cachée aux yeux du grand public.

"Les touristes quand ils vont voir des éléphants qui vont faire des tours, ou alors se balader sur leur dos, ou les voir faire des choses qui semblent incroyables ou insolites, ils ont juste l’impression d’être face à des animaux qui sont extrêmement intelligents et qui démontrent leur intelligence dans ces tours ou dans ces ballades". Certes, les éléphants sont des animaux extrêmement intelligents mais ils sont surtout extrêmement sauvages et très dangereux.

Un éléphant n'obéit pas, il se soumet.

Julien Maïmoun 

à Brut

Pour dresser un éléphant, c’est donc le dressage par anéantissement" qui est utilisé : une pioche est utilisée pour frapper l’animal à répétition sur des zones sensibles, pendant plusieurs jours. L’animal est donc à la fois affamé, assoiffé et enfermé. Ensuite, l’éléphant fera tout ce qui lui est demandé et obéira à n’importe quel ordre pour éviter d’être blessé de nouveau.

Plusieurs indices de maltraitance

Pour voir si un éléphant est torturé, il faut se fier à plusieurs indices. Tout d’abord, il peut faire des mouvements frénétiques quand il est malheureux. Par exemple, l’éléphant va avoir tendance à se balancer légèrement, de gauche à droite, en raison du surmenage et du stress accumulé. Ces mouvements lui permettent tout simplement de se soulager un peu.

Ensuite, des traces de chaînes au niveau du bas des pattes peuvent témoigner d’une maltraitance.

Enfin, il faut se méfier des vidéos classées insolites et montrant des éléphants soi-disant "en train de s’amuser". La réalité est toute autre. L’éléphant a tout simplement été torturé pour faire la vidéo en question. Pour Julien, le public a une responsabilité face à ce problème. Il doit s’informer et garder à l’esprit une idée importante : un éléphant dressé est toujours un éléphant maltraité. Il faut donc tirer un trait sur les cirques et autres spectacles impliquant des animaux sauvages. "C’est l’ignorance qui permet à ce système de se perpétuer", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.