Vendée : trois militants de Sea Shepherd interpellés pour avoir exposé des dauphins morts

Les militants venaient de réaliser une opération de sensibilisation, présentant plusieurs cadavres de dauphins tués par des engins de pêche au large de la côte vendéenne, d'après l'association de protection des écosystèmes marins.

Un dauphin mort et échoué sur une plage de Plovan dans le Finistère (Photo d’illustration).
Un dauphin mort et échoué sur une plage de Plovan dans le Finistère (Photo d’illustration). (FRED TANNEAU / AFP)

L'association Sea Shepherd affirme que trois de ses militants sont en garde à vue mardi 11 février pour "transport illégal d'espèce protégée", rapporte France Bleu Loire Océan. Ils ont été interpellés par les gendarmes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée), alors qu'ils venaient de réaliser une opération de sensibilisation, présentant plusieurs cadavres de dauphins morts. Ces cétacés ont été tués par des engins de pêche au large de la côte vendéenne, d'après l'association de protection des écosystèmes marins.

Plus tôt dans la matinée, un autre militant a été entendu par la gendarmerie pour avoir lui aussi exposé un cadavre de dauphin la semaine dernière. Il est ressorti libre.

D'après les militants de l'association Sea Shepherd, les opérations de sensibilisation réalisées depuis l'année dernière déplaisent aux pêcheurs, et "le parquet des Sables-d'Olonne a une oreille attentive aux revendications" de ces derniers. Sollicité par France Bleu, le parquet des Sables-d'Olonne refuse tout commentaire.