Cet article date de plus de trois ans.

Tigre abattu à Paris : l'émoi des associations de défense des animaux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tigre abattu à Paris : l'émoi des associations de défense des animaux
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La mort du tigre qui s'est échappé d'un cirque ce vendredi 24 novembre à Paris continue de susciter des réactions. L'auteur de coup de feu qui a abattu l'animal, son propriétaire, n'est plus en garde à vue.

Un tigre de 200 kilos a été abattu en plein Paris ce vendredi 24 novembre. C'est son propriétaire en personne qui a pris la décision de le neutraliser. "Tous ces tigres sont nés chez moi, ce sont mes enfants. J'ai perdu un membre de ma famille hier. Pour moi c'est dramatique, c'est affreux ce qui s'est passé. J'ai perdu ma bête, c'est un choc. Il a fallu l'abattre. C'est une lourde décision. Il faut vite raisonner pour la sécurité des gens et j'ai fait le protocole de sécurité comme il faut le faire", affirme Éric Bormann, responsable des tigres du Cirque Bormann Moreno.

Aucune charge retenue contre le propriétaire de l'animal

Éric Bormann ne s'explique toujours pas comment la cage des tigres a pu s'ouvrir. C'est hier soir que le fauve s'est échappé du cirque. Il erre alors dans les rues de la capitale et traverse le tramway. Moins de 30 minutes plus tard, il est abattu, ce qui a provoqué l'émoi des associations de défense des animaux. Le propriétaire du tigre a été placé en garde à vue quelques heures sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.