Marineland : la grogne des soigneurs après l'interdiction de reproduction des orques et des dauphins

La reproduction des orques et des dauphins détenus en France est désormais interdite. Ce qui signifie, à terme, l’arrêt de la captivité de ces animaux dans le pays. Au Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes), la décision inquiète les soigneurs.

France 3

Les orques et les dauphins du Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes) sont probablement les derniers que le public verra en France. Leur reproduction en captivité est désormais interdite. Alors, forcément, dans les coulisses, les dresseurs fulminent. "Ça fait 25 ans que je côtoie des animaux, que je côtoie le monde scientifique, que je vis avec les dauphins. Et qu'on nous dise aujourd'hui que ces animaux n'ont  pas leur place ici, ça me choque énormément", confie Jean Chaperon, dresseur-soigneur à Marineland.

Des animaux nés en captivité

Les soigneurs insistent sur leur attachement aux animaux et sur le fait qu'à Marineland, les orques notamment sont nés en captivité. "Sa maman est née ici. Ce qu'il connaît c'est ces bassins-là. Ça, c'est son environnement. Il ne connaît pas la mer", insiste Gwenaëlle Margez, dresseuse-soigneuse du parc, en parlant d'un orque dont elle s'occupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des orques sautent durant un spectacle au Marineland d\'Antibes (Alpes-Maritimes), le 17 mars 2016.
Des orques sautent durant un spectacle au Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes), le 17 mars 2016. (VALERY HACHE / AFP)