Maltraitance animale : des caméras dans les abattoirs dès 2018

Les caméras seront probablement obligatoires dans les abattoirs dès l'année prochaine. Une mesure jugée insuffisante par les associations de lutte contre la maltraitance animale.

FRANCE 3

À partir du 1er janvier 2018, des caméras de vidéosurveillance devraient être installées dans les abattoirs. Après plusieurs scandales de maltraitance, l'Assemblée nationale a adopté le texte hier, jeudi 12 janvier. Une proposition allégée par rapport à sa version initiale. Pour l'association L214, à l'origine de plusieurs vidéos-chocs, le texte ne va pas assez loin. Ils voudraient notamment que ces images de vidéosurveillance soient rendues publiques.

Une menace ?

Mais pour l'industrie de la viande, cette mesure représente une menace. "Nos salariés, qui ont été formés, qui pratiquent tous les jours des gestes qui sont sensibles, pour savoir si un animal est conscient, si un animal ne souffre pas, pourraient ne pas se sentir à l'aise avec une caméra dans le dos ou pourraient se sentir un peu fliqués", explique à France 3, Mathieu Pecqueur, syndicat des Entreprises Françaises des Viandes. Les images seront accessibles uniquement par les services vétérinaires et un représentant des salariés. Pour être validé, le texte doit encore être adopté par le Sénat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un abattoir français de Surgères (Charente-Maritime), le 20 juin 2016 (photo d\'illustration).
Un abattoir français de Surgères (Charente-Maritime), le 20 juin 2016 (photo d'illustration). (XAVIER LEOTY / AFP)