La libération de son cirque de l'éléphante Maya "va faire date", selon One Voice

Muriel Arnal, présidente de One Voice, s'est félicitée, vendredi sur franceinfo, d'avoir "enfin sauvé un animal d'un cirque détenu légalement".

L\'éléphante Maya, à Toulon (Var), le 13 novembre 2002.
L'éléphante Maya, à Toulon (Var), le 13 novembre 2002. (MAXPPP)

L'association de défense des animaux One Voice se réjouit de la "libération" cette semaine de l'éléphante Maya qui était jusqu'à présent dans un cirque de Lot-et-Garonne. Selon un communiqué de l'association publié, vendredi 6 juillet, elle est maintenant dans le Safari Park à Pombia, près de Milan, en Italie, où des militants l'ont vue le 5 juillet. "On a enfin sauvé un animal d'un cirque détenu légalement", se félicite Muriel Arnal, la présidente de One Voice, jointe par franceinfo vendredi, en espérant que "ça va faire date".

"Pour Maya, la vie d'itinérance dans un camion ou sur les parkings, c'est f-i-n-i !, continue l'association dans son communiqué. Elle est aujourd’hui en Italie, à Milan, dans un parc où elle bénéficie d'espace, d'un bassin, et de soins. Nous nous sommes rendus sur place pour en savoir plus sur ses conditions de vie."

Le cirque avait jusqu'au 30 juin pour conduire l'animal dans un lieu de vie plus adapté à ses besoins, après décision de la préfecture du Lot-et-Garonne en mars, qui s'appuyait sur des rapports d'experts indépendants. La préfecture a été alertée par One Voice, mobilisée depuis septembre 2016 pour dénoncer les conditions de vie de Maya, victime selon elle d'"actes de cruauté".