La détresse des lapins angoras dans les élevages français

Un an après la publication d'une première série de vidéos qui révélait le calvaire des lapins angoras, l’association One Voice vient de diffuser de nouvelles images. La situation ne semble pas avoir évolué.

Brut.

Des cris toujours aussi déchirants. C’est ce qu’il ressort des nouvelles vidéos d'épilation de lapins angoras, diffusées par l’association One Voice. Un an après la publication de vidéos du même type, les choses ne semblent pas s’être améliorées pour les mammifères.

Une méthode qui se veut indolore

 Dans les images de One Voice, les lapins sont toujours attaché à des tables afin d’être « peignés ». Chaque séance de peignage dure 20 à 45 minutes et est répétée 3 fois par an. Pour éviter que les animaux souffrent, les lapins sont nourris avec du lagodendron, une plante africaine qui faciliterait leur mue et donc le processus d'épilation. Pourtant, l’association assure que l'opération est loin d'être indolore et qu'elle peut même aboutir à l’arrachage de la peau. 

Le collectif - qui dénonce également des conditions de vie déplorables - a déposé une plainte pour actes de cruauté toujours en cours contre le principal éleveur français de lapins angoras.

La détresse des lapins angoras dans les élevages français
La détresse des lapins angoras dans les élevages français (BRUT La détresse des lapins angoras dans les élevages français)