Dauphins : pêche meurtrière

Plusieurs ONG lancent un cri d'alarme concernant les centaines de dauphins que l'on retrouve de plus en plus échoués sur les côtes françaises. Elles accusent les pécheurs et leurs filets. 

Voir la vidéo
France 2

 Ce sont des images tournées en pleine nuit, au large de la Charente-Maritime. Sur un bateau, on voit des pécheurs remonter un filet. À l'intérieur, pris au piège, deux dauphins. L'un est encore vivant, l'autre est déjà mort, asphyxié. Cette vidéo, c'est l'ONG Sea Shepherd qui l'a tournée il y a un mois. "On présume évidemment que le dauphin qui était encore vivant est mort sur le pont, explique Lamya Essemlali. Et c'est une scène qui se passe toutes les nuits au large de nos côtes."

Entre 4 000 et 10 000 dauphins seraient tués par les chalutiers chaque année 

Principale responsable de ces accidents, la pêche pélagique. La technique consiste à étendre un grand filet qui capture tous les poissons sur son passage. Les dauphins, qui suivent ces poissons pour se nourrir, se retrouvent prisonniers, ne peuvent plus remonter à la surface, et meurent par manque d'oxygène. "C'est vrai qu'on a tendance à s'émouvoir, à juste titre, des massacres de dauphins qui sont perpétrés aux îles Féroé ou au Japon, constate Lamya Essemlali. Mais quand on regarde les massacres qui ont lieu ici, le long de nos côtes françaises, on parle de chiffres qui sont bien plus importants encore". Relâchés par les pécheurs, les dauphins échoués sur les côtes françaises sont toujours plus nombreux : entre 4 000 et 10 000 seraient tués tous les ans par les chalutiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des dauphins photographiés au large de la Polynésie Française, le 4 août 2017. 
Des dauphins photographiés au large de la Polynésie Française, le 4 août 2017.  (VINCENT TRUCHET / BIOSPHOTO / AFP)