Camargue : les bénévoles ont bagué les jeunes flamants roses

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Camargue : les bénévoles ont bagué les jeunes flamants roses
France 3
Article rédigé par
E.Terpereau, A.Khalaf, A.Vaillant - France 3
France Télévisions

Dans le Gard, les salins d'Aigues-Mortes sont le paradis des flamants roses. Chaque année, les poussins sont bagués par des bénévoles, toujours émerveillés. 

120 bénévoles s'approchent doucement des 5 000 bébés flamants roses. Trop jeunes pour pouvoir s'envoler, ils sont ainsi encerclés. Pour les poussins, c'est un premier contact avec l'homme. "Les ailes comme les pâtes sont très fragiles, donc il faut vraiment y aller mollo", confie un volontaire. L'oiseau va ensuite suivre tout un parcours. Il est d'abord examiné, puis on lui pose des bagues, l'une en métal avec un numéro qui "correspond à l'identité de l'individu", et une autre, en plastique, "qui va permettre de lire l'oiseau à distance". Chaque flamant rose à désormais une identité avec ses propres données : sexage, mesure et poids. 

Surveillés par les ornithologues 

Cette opération de baguage est menée depuis 1977, et réalisée sur ce site depuis cinq ans. Les flamants roses ont choisi les salins d'Aigues-Mortes (Gard) pour se reproduire. "Grâce au baguage on a compris qu'en fait chaque individu va avoir un comportement différent de son voisin, indique Jean Jalbert, directeur de la Tour du Valat. Certains vont être sédentaires, vont rester toute leur vie ici (…), d'autres vont avoir un comportement migrateur". Ces derniers, après un printemps et un été en Camargue, partiront en Afrique du Nord, pour revenir ensuite au printemps. 600 poussins ont été bagués cette année, avant de retrouver leur liberté… sous la surveillance des ornithologues. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.