Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Quand Marlène Schiappa préparait sa réaction à l'affaire Hulot

Quand un membre du gouvernement se voit rattrapé par une ancienne affaire de violences sexuelles, la secrétaire d'Etat qui porte un projet de loi contre ce type d’agressions est dans une position délicate… Pour un portrait de Marlène Schiappa diffusé le 12 avril 2018, "Envoyé spécial" s'est glissé dans son bureau, au moment où elle prépare sa réaction.

Voir la vidéo

Qui est la benjamine du gouvernement, celle qui veut "changer la vie des femmes" avec sa loi contre les violences sexuelles et sexistes ? Pour un portrait de Marlène Schiappa diffusé le 12 avril 2018, "Envoyé spécial" s'est glissé dans les coulisses de sa gestion de l'affaire Hulot. Début février 2018, le ministre de l'Ecologie a été rattrapé par une ancienne affaire de violences sexuelles, prescrite, pour laquelle il a obtenu un non-lieu.

Porteuse d'un projet de loi contre ce type de violences, Marlène Schiappa se trouve dans une position délicate. Elle décide dans un premier temps de ne pas s'exprimer. Mais Emmanuel Macron, qui compte sur une loyauté sans faille de la part des membres du gouvernement, requiert de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes un soutien un peu plus affirmé. 

"Solidarité féminine" ?

Sans compter que le silence de la secrétaire d'Etat commence à faire parler les médias... Dans son bureau, deux conseillers viennent de le lui faire remarquer. "Vous n'avez pas l'impression d'être dans un numéro d’équilibriste intenable ?" lui demande la journaliste Elise Le Guevel. Réponse : "Là, je ne vois pas ce que je peux dire d'utile sur ce qui concerne Nicolas Hulot."

Ce n'est pas tout. Avant de rédiger une tribune de soutien qu'elle veut faire paraître dans le Journal du Dimanche, la secrétaire d'Etat jette quelques idées sur le papier. Il y est question de "solidarité... féminine". "Est-ce qu'on va pas me dire ‘pourquoi elle est solidaire avec la femme de Hulot plutôt qu'avec les victimes’ ?" Ses conseillers s'empressent de retoquer l'expression "torchon populiste" qu'elle envisage un bref instant pour désigner le journal qui a publié l'article mettant en cause Nicolas Hulot.  

Extrait de "Marlène Schiappa, l'ambitieuse", un portrait à voir dans "Envoyé spécial" le 12 avril 2018.

ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. Marlène Schiappa
ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. Marlène Schiappa (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)