Ghada Hatem, la gynécologue au secours des femmes

Cette gynécologue a fondé en 2016 la Maison des femmes de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), une structure qui assiste les femmes victimes de violences.

franceinfo

Ghada Hatem observe au quotidien la violence infligée aux femmes. "La violence se manifeste d'abord par des signes physiques comme des coups, des hématomes, des brûlures. Parfois vous êtes mortes, c'est aussi un constat que l'on peut faire hélas", explique la gynécologue, qui a fondé la Maison des femmes de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Un centre dédié aux femmes vulnérables et victimes de violences.

"La vraie prévention consisterait à détricoter les stéréotypes de genre"

Elles sont 50 à 80 à s'y rendre chaque jour. Qui sont ces femmes ? "Le profil des femmes est très variable (...) Toutes ces femmes-là ont en commun leur vulnérabilité et les violences qu'elles subissent. La violence n'est pas réservée à une catégorie socioprofessionnelle de femmes, loin de là", précise Ghada Hatem. En plus de la violence physique, la Maison des femmes traite également les violences psychologiques. "La vraie prévention consisterait à détricoter les stéréotypes de genre", conclut la gynécologue, qui se rend également dans les établissements scolaires pour parler aux jeunes.

Gynécologue
Gynécologue (FRANCEINFO)