DIRECT. Grenelle des violences conjugales : "Le gouvernement rate le coche", estime Caroline De Haas, du collectif #NousToutes

Le Premier ministre a présenté plusieurs mesures en conclusion de cette concertation lancée début septembre. 

Edouard Philippe, accompagné de Marlène Schiappa, a présenté plusieurs mesures en conclusion au Grenelle des violences conjugales, à Matignon, le 25 novembre 2019.
Edouard Philippe, accompagné de Marlène Schiappa, a présenté plusieurs mesures en conclusion au Grenelle des violences conjugales, à Matignon, le 25 novembre 2019. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Prise en charge psychologique des agresseurs, saisie de leurs armes, renforcement du numéro 3919 : le gouvernement clôt, lundi 25 novembre, son Grenelle des violences conjugales. Le Premier ministre, Edouard Philippe, accompagné d'une douzaine de membres de son gouvernement, a présenté plusieurs mesures en conclusion de cette concertation lancée début septembre. Ces annonces ont été jugées insuffisantes par Caroline De Haas, du collectif #NousToutes. "Le gouvernement rate le coche", a-t-elle estimé, ajoutant que "la déception est à la hauteur de l'immense mouvement". Depuis le début de l'année 2019, 137 féminicides ont été recensés en France par le collectif Féminicides par compagnon ou ex

 Le gouvernement a présenté ses conclusions. Edouard Philippe a dressé une liste de mesures. Il a notamment annoncé, dès janvier 2020, la proposition d'un texte au Parlement pour "suspendre l'autorité parentale" des pères violents. Une formation "obligatoire" sur l'égalité entre les filles et les garçons va être mise en place à destination des enseignants. Edouard Philippe veut également "offrir la possibilité aux médecins de déroger au secret médical" lorsque cela peut sauver des vies. 

Quelques mesures déjà annoncées. Parmi les mesures concrètes, Marlène Schiappa a annoncé, dimanche au Figaro, que le gouvernement allait créer et cofinancer à 50%, dans chaque région, deux centres de prise en charge des hommes auteurs de violences conjugales, afin de faire baisser la récidive. Par ailleurs, la ligne d'écoute consacrée aux victimes de violences conjugales, le 3919, fonctionnera désormais "24 heures/24 et 7 jours sur 7", a-t-elle poursuivi. D'autres mesures avaient été annoncées dès l'ouverture du Grenelle, le 3 septembre. Parmi elles : la création de 1 000 nouvelles places d'hébergement et de logement d'urgence pour les femmes victimes ou la généralisation du dépôt de plainte à l'hôpital.

Des conclusions attendues par les associations féministes. "Les attentes sont immenses", a martelé dimanche le collectif féministe #NousToutes, à l'origine de manifestations ayant réuni samedi des dizaines de milliers de personnes dans toute la France pour dire "stop" aux violences sexistes et sexuelles. "Nous avons marché pour dire notre colère. Pour exiger des mesures et des moyens à la hauteur. C'est maintenant au tour du gouvernement d'agir", a rappelé le collectif.

Emmanuel Macron va rencontrer des victimes. Le président de la République se rendra à Créteil dans l'après-midi pour rencontrer des femmes victimes de violences conjugales, a appris franceinfo. Emmanuel Macron sera accompagné de Marlène Schiappa et de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FEMINICIDES

21h36 : "On essaie de leur pardonner, on essaie de comprendre surtout. Mais comprendre, c'est cautionner, leur pardonner, c'est les laisser recommencer". Adélaïde est parvenue à échapper à son compagnon violent. Elle nous raconte son cauchemar.

20h03 : A 20 heures, on fait le point sur l'actualité de ce lundi soir :

• Des retards affectent les lignes de TGV au départ et à l'arrivée de Paris-Montparnasse (liaisons Aquitaine, Pays-de-la-Loire et Bretagne), après un incident d'alimentation immobilisant une rame en Essonne.

Après la série de mesures annoncées ce matin lors du Grenelle contre les violences conjugales, les associations sont globalement déçues et regrettent le manque d'ampleur du plan proposé par le gouvernement.

Après les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes, au moins quatre personnes sont mortes et une personne est toujours portée disparue. La commune de Roquebrune-sur-Argens a été particulièrement touchée par les pluies diluviennes.

• En Seine-Saint-Denis, une lycéenne âgée de 18 ans a tenté de s'immoler par le feu dans son établissement de Villemomble, avant de se jeter du premier étage de son établissement. Grièvement blessée, elle a été hospitalisée en urgence absolue. Les détails dans notre article.

19h14 : Des centaines de Soudanaises ont manifesté à Khartoum à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes. Les manifestantes ont scandé "Liberté, paix, justice", un des slogans phares du mouvement de contestation qui avait secoué le Soudan de décembre 2018 à août 2019 et précipité la chute du président Omar El-Béchir.



Ashraf SHAZLY / AFP

19h03 : Pour rendre hommage aux 138 victimes de féminicides (selon le collectif #NousToutes) depuis le début de l'année en France, la tour Eiffel doit s'éteindre à minuit dans cette nuit. C'est ce qu'a annoncé la maire de Paris, Anne Hidalgo, sur Twitter. L'élue précise que cet événement marque également "la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes".

18h20 : Il est temps de faire un point sur l'actualité :

Après la série de mesures annoncées ce matin lors du Grenelle contre les violences conjugales, les associations sont globalement déçues et regrettent le manque d'ampleur du plan proposé par le gouvernement.

Après les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes, au moins quatre personnes sont mortes et une personne est toujours portée disparue. La commune de Roquebrune-sur-Argens a été particulièrement touchée par les pluies diluviennes.

• En Seine-Saint-Denis, une lycéenne âgée de 18 ans a tenté de s'immoler par le feu dans son établissement de Villemomble, avant de se jeter du premier étage de son établissement. Grièvement blessée, elle a été hospitalisée en urgence absolue. Les détails dans notre article.


17h28 : "Nous n'avons pas encore réussi à tout gagner (…) mais on a commencé à enclencher une autre manière de voir ce problème."

Après les mesures du Grenelle sur les violences conjugales annoncées ce matin, les associations reconnaissent que la direction est bonne mais regrettent le manque de "moyens financiers" et estiment que le plan n'est pas assez "ambitieux". Franceinfo vous a rassemblé leurs réactions.

17h07 : "L'idée est bonne, juste et pertinente, mais les moyens risquent de ne pas être à la hauteur"

Notre journaliste Margaux Duguet a recueilli les réactions des enseignants après l'annonce d'une formation obligatoire sur l'égalité entre les filles et les garçons, lors de la clôture du Grenelle sur les violences conjugales. Tous doutent de sa faisabilité et craignent "une opération de com".

13h48 : "La déception est à la hauteur de l'immense attente soulevée ces derniers mois."

Après les mesures annoncées contre les violences conjugales, le collectif #NousToutes ne cache pas sa déception et regrette notamment la somme mobilisée : 360 millions d'euros. "C’est quasiment la même somme qu'en 2019", déplore leur communiqué.

12h12 : Midi. Avant d'aller déjeuner, faisons un point sur les principaux titres de l'actualité :

Suspension de l'autorité parentale des pères violents, formations des enseignants à l'égalité, levée partielle du secret médical... Edouard Philippe a clôturé le Grenelle contre les violences conjugales en annonçant une série de mesures.

Après les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes, au moins quatre personnes sont mortes et une personne est toujours portée disparue. Le Puy-de-Dôme et la Gironde sont à leur tour en vigilance orange aux inondations.


Les concentrations de gaz à effet de serre ont atteint un nouveau record en 2018. "Il n'y a aucun signe de ralentissement (...) malgré tous les engagements pris au titre de l'accord de Paris", regrette l'ONU.

• #Les candidats prodémocratie se dirigent vers une victoire écrasante aux élections locales à Hong Kong. Nous attendons les résultats définitifs car le dépouillement est toujours en cours ce matin.

11h17 : Une annonce qui n'a rien de nouveau, selon Le Monde. "A l’exception de l’annonce de 30 millions d’euros consacrés, d’ici la fin du quinquennat, à la création d''espaces rencontres' pour les enfants témoins de violences conjugales, aucune enveloppe budgétaire supplémentaire n’est prévue", analyse le journal.

11h35 : "Les financement sont là", a assuré Edouard Philippe, tout à l'heure, précisant qu'un budget de 360 millions d'euros sera dédié à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles en 2020.

09h54 : @EPhilippePM La formation des professionnel.le.s de l'éducation à la prévention des violences "annoncée" ce jour par @EPhilippePM est prévue depuis 2010. Bientôt 10 ans. https://t.co/KeG6ImBB3q

09h54 : Selon la militante féministe Caroline De Haas, une partie des mesures annoncées par Edouard Philippe existent déjà. C'est notamment le cas pour la levée du secret médical en cas de danger de mort.

09h45 : Avec le discours d'Edouard Philippe, nous n'avons pas eu le temps de faire notre point sur l'actualité de 9 heures. C'est le moment :

Suspension de l'autorité parentale des pères violents, formations des enseignants à l'égalité, levée partiel du secret médical... Edouard Philippe a clôturé le Grenelle contre les violences conjugales en annonçant une série de mesures.

Après les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes, ce week-end, l'heure est au bilan : au moins quatre personnes sont mortes, dont un couple retrouvé sans vie dans une voiture à Tanneron. Une personne est toujours portée disparue.


• #Les candidats prodémocratie se dirigent vers une victoire écrasante aux élections locales à Hong Kong. Nous attendons les résultats définitifs car le dépouillement est toujours en cours ce matin.


Ramener la coupe à la maison ? L'équipe d'Espagne de tennis n'a pas eu beaucoup de chemin à faire. La bande de Rafael Nadal a remporté la Coupe Davis à domicile en dominant le Canada en finale.

09h40 : "Ce Grenelle dit" qu'il ne doit plus y avoir de "femmes qui ont des tâches de la couleur du ciel sur la peau", lance Edouard Philippe en conclusion de son discours. Une référence au morceau Dommage de Bigflo & Oli.

09h34 : Les associations féministes, dont le collectif #NousToutes à l'initiative de la manifestation de ce week-end, réclamait un "plan Marshall" contre les violences sexistes et sexuels à hauteur de 1 milliard d'euros.

09h33 : "Le gouvernement consacrera l'année prochaine plus d'un milliard d'euros en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes dont 360 millions pour la lutte contre les violences faites aux femmes."

09h29 : "Je souhaite que cela concerne des cas très stricts, les cas d'urgence absolue où il existe un risque de renouvellement de violence."

09h28 : "Nous devons, lorsque cela peut sauver des vies, offrir la possibilité aux médecins de déroger au secret médical", annonce Edouard Philippe.

09h26 : Edouard Philippe annonce un texte au Parlement dès janvier 2020 pour "suspendre l'autorité parentale" des pères auteurs de violence.

09h23 : Edouard Philippe annonce la suppression de l'obligation alimentaire, qui contraint aujourd'hui les enfants à prendre en charge financièrement leur père, même s'il a été violent.

09h25 : "Les enfants sont très souvent témoins de ces violences conjugales. Nous allons proposer aux personnels des établissements un formulaire unique de signalement en plus de la formation."

09h20 : Edouard Philippe annonce une formation "obligatoire" sur l'égalité entre les filles et les garçons à destination des enseignants.

09h18 : "Si l'ensemble de la société envoie le même message à intervalle régulier, alors les comportements peuvent changer. C'est un merveilleux combat social et politique."

09h17 : Le Premier ministre annonce, dès janvier 2020, la proposition d'un texte au Parlement pour "suspendre l'autorité parentale" des pères violents. C'était une demande des associations.

09h15 : "Le Parlement a adopté à la quasi-unanimité la mise en place du bracelet antirapprochement. Je m'en félicite."

09h14 : "Depuis le Grenelle, le 3919 reçoit environ 600 appels par jour contre 150 par jour, avant le mois de septembre."

09h15 : "Je souhaite avoir une pensée particulière pour Sylvia Walter, femme tuée le 10 novembre à Oberhoffen-sur-Moder dans le Bas-Rhin ,et à Aminata T., décédée devant ses enfants sous des coups de couteaux à Montfermeil le 12 novembre."

09h10 : "Le première victoire de ce Grenelle c'est d'avoir brisé la chaîne du silence. Ce n'est pas suffisant mais c'est nécessaire."

09h10 : Edouard Philippe s'apprête à présenter les conclusions du Grenelle des violences faites aux femmes. Son discours est à suivre en direct, ici.



08h57 : En Nouvelle-Calédonie, les déclinaisons locale du Grenelle ont déjà été annoncées. Et elles n'ont pas convaincu. Une centaine de personnes ont défilé à Nouméa pour réclamer plus de moyens financiers dans la lutte contre les violences faites aux femmes en Nouvelle-Calédonie, un territoire particulièrement touché.










(LA 1ERE)

08h56 : "Un mari qui frappe sa femme et qui la menace de mort est un danger pour ses enfants. Il faut protéger les enfants. C'est un principe de précaution et nous sommes en train d'y travailler."

08h45 : "Nous voulons que, dès la première plainte, ces femmes soient protégées."

Avant l'annonce officielle par le gouvernement de 50 mesures contre les violences faites aux femmes, Marlène Schiappa est l'invitée de BFMTV, en ce moment.

08h33 : "Le gendarme m'a dit : mais madame, rentrez chez vous, ce ne sont que des messages d'amour !" L'écrasante majorité des femmes victimes de violences conjugales ne portent jamais plainte. C'était le cas de Sylvie, 53 ans, harcelée et violée pendant des années par son ex-compagnon. Au bout de six ans, elle se décide enfin à se rendre chez les gendarmes. Mais elle est très mal reçue.




(MAXPPP)

08h11 : Cette affaire pose la question des défauts dans la prise en charge et la protection des victimes de violences conjugales. Quelques semaines avant sa mort, Dalila Ghemri avait porté plainte contre son mari, qui avait déjà été condamné pour violences sur une ancienne compagne. C'est à lire ici.

08h13 : Une heure avant la mort de Dalila Ghemri, les gendarmes sont pourtant intervenus à son domicile. Elle leur raconte avoir été menacée avec un couteau. Ils la convainquent de passer la nuit en sécurité chez son fils, mais ne l'escortent pas. Une défaillance des forces de l'ordre ? L'enquête a révélé que le mari attendait en réalité le départ des gendarmes pour revenir attaquer son épouse. Récit.

08h07 : "Il est revenu ! Il a une arme !" Le 6 avril, à 21 heures, Dalila Ghemri a été abattue par son mari alors qu'elle tentait de prendre la fuite. Au téléphone avec elle, les gendarmes assistent, impuissants, au meurtre. A l'occasion de la clôture du Grenelle des violences faites aux femmes, je vous raconte dans cette enquête comment ce féminicide, d'une rare violence, aurait pu être évité.




(JESSICA KOMGUEN / FRANCEINFO)

08h05 : "Je reconnais l'engagement de Marlène Schiappa contre les violences faites aux femmes."

Valérie Pécresse était l'invitée des "4 Vérités" sur France 2. "Je n'ai qu'un seul regret : c'est que le terme 'féminicide', c'est-à-dire le meurtre d'une femme parce qu'elle est une femme, ne soit pas reconnu par la loi", vient-elle d'affirmer.

07h52 : A 9 heures, Edouard Philippe sera entouré de douze ministres, mais sur l’estrade, à côté de lui; il n'y aura que Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée du dossier. "Le Premier ministre s’occupe de l’opérationnel, précise un conseiller d’Emmanuel Macron, mais le président ne pouvait pas être absent de cette journée, il a décrété la lutte contre les violences faites aux femmes grande cause nationale de son quinquennat."

07h45 : Après les annonces du gouvernement contre les violences faites aux femmes, dans la matinée, Emmanuel Macron va rencontrer des femmes victimes de violences conjugales cet après-midi à Créteil, vient d'apprendre franceinfo de source gouvernementale.

07h31 : Le gouvernement va annoncer, à 9 heures, son plan d'action contre les féminicides conjugaux. Mais qu'est-ce que signifie exactement ce terme ? Chez franceinfo, nous nous appuyons sur une définition stricte pour qualifier ces meurtres de femmes, tuées par leurs compagnons. Explications en images.


07h43 : On commence avec un point sur l’actualité :

Après les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes, ce week-end, l'heure est au bilan : au moins quatre personnes sont mortes, dont un couple retrouvé sans vie dans une voiture à Tanneron. Une personne est toujours portée disparue.

Le gouvernement clôt son Grenelle contre les violences conjugales et s'apprête à faire des annonces à 9 heures. Le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter une cinquantaine de mesures, dont certaines ont déjà été annoncées par Marlène Schiappa.

• #Les candidats prodémocratie se dirigent vers une victoire écrasante aux élections locales à Hong Kong. Nous attendons les résultats définitifs car le dépouillement est toujours en cours ce matin.

Ramener la coupe à la maison ? L'équipe d'Espagne de tennis n'a pas eu beaucoup de chemin à faire. La bande de Rafael Nadal a remporté la Coupe Davis à domicile en dominant le Canada en finale.