Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Une pédopsychiatre condamnée par l'Ordre des médecins après avoir fait un signalement

Publié
Confrontée à un cas de maltraitrance sexuelle, elle a décidé de briser le secret médical pour le signaler à la justice. Mais depuis, la pédopsychiatre Françoise Fericelli a été condamnée par l'Ordre des médecins pour "immixion dans les affaires de famille". Et pour elle, voilà pourquoi il faut changer la loi.
VIDEO. Une pédopsychiatre condamnée par l'Ordre des médecins après avoir fait un signalement Confrontée à un cas de maltraitrance sexuelle, elle a décidé de briser le secret médical pour le signaler à la justice. Mais depuis, la pédopsychiatre Françoise Fericelli a été condamnée par l'Ordre des médecins pour "immixion dans les affaires de famille". Et pour elle, voilà pourquoi il faut changer la loi. (BRUT)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

Confrontée à un cas de maltraitrance sexuelle, elle a décidé de briser le secret médical pour le signaler à la justice. Mais depuis, la pédopsychiatre Françoise Fericelli a été condamnée par l'Ordre des médecins pour "immixion dans les affaires de famille". Et pour elle, voilà pourquoi il faut changer la loi.

"Ça conduit à ne pas protéger un certain nombre d'enfants." Françoise Fericelli est médecin pédopsychiatre. Elle a été condamnée à deux reprises par l'Ordre des médecins dans le cadre de signalements qu'elle avait effectués pour suspicion de maltraitances physiques, psychologiques et sexuelles sur des enfants qu'elle suivait. "Il y a un discours un petit peu paradoxal : d'un côté, on nous dit : "Signalez, signalez, mais oui, il faut signaler." Et puis, de l'autre, eh bien, très concrètement, on est susceptibles d'être condamnés par l'Ordre des médecins si nous le faisons", raconte Françoise Fericelli. 

Dans le cas de Françoise Fericelli, c'est le parent agresseur qui a porté plainte auprès de l'Ordre des médecins qui instruit cette plainte, et qui aboutit à condamner le médecin. "En ce qui me concerne, j'ai eu avertissements et blâmes de la part de l'Ordre des médecins, mais j'ai des collègues qui ont eu des interdictions d'exercer de trois mois, voire même de plusieurs années", s'indigne la pédopsychiatre. 

Depuis 20 ans, en France, il y a eu dix tentatives de proposition de loi visant à obliger les médecins à signaler. Ces dix tentatives ont échoué. Moins de 5 % des signalements proviennent des médecins, alors même qu'ils sont en première ligne pour pouvoir constater des situations de suspicion de violences sur enfant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.