VIDEO. Laïcité: des crèches font débat

Le tribunal administratif de Nantes a décidé, au nom du principe de séparation de l'Eglise et de l'État, de retirer la crèche de Noël installée dans le hall du conseil général de Vendée.

France 2

La crèche du conseil général de Vendée a été remplacée par une plante après que le tribunal administratif de Nantes a décidé, au nom du principe de séparation de l'Eglise et de l'État, de la faire retirer. "La présence d'un emblème religieux dans un espace public est illégale comme le dit l'article 28 de la loi de 1905", s'emporte Jean Regourd, président de la fédération de la libre-pensée de Vendée. Cette loi interdit d'élever ou d'apposer tout signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit.

"Interdire Noël tout court"

"Si les juges étaient logiques, il faudrait aller plus loin: interdire les étoiles dans les sapins - ce sont des symboles religieux- , le Requiem de Mozart, et puis Noël tout court", ironise Philippe de Villiers, ancien président du conseil général de Vendée, qui installe chaque année une crèche de Noël dans son cabinet. Des groupes ont été créés sur les réseaux sociaux pour défendre les crèches.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE ECRAN FRANCE 2)