Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La première "association professionnelle" de gendarmes voit le jour

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
THOMAS PAGA / VERONIQUE CAGLIONE - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La création de cette association s'appuie sur deux arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), du 2 octobre dernier, condamnant la France en raison de l'interdiction faite aux militaires français de se syndiquer. 

La première association professionnelle de gendarmes, composée de militaires en exercice, a officiellement vu le jour en France, après la décision de la justice européenne ouvrant aux militaires la possibilité de se syndiquer. Les statuts de la "première association professionnelle" de défense des gendarmes, intitulée "GendXXI", ont été déposés vendredi 2 janvier en préfecture, selon le lieutenant-colonel de gendarmerie Jean-Hugues Matelly, qui fait partie de son conseil d'administration.

Celui-ci "comprend aussi bien des gendarmes mobiles que des gendarmes départementaux (...) gardes républicains et gendarmes spécialisés", a précisé le gradé. L'association s'est aussi dotée d'une "charte éthique".

Critiquer le gouvernement devient possible pour eux

La création de cette association s'appuie sur deux arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), du 2 octobre dernier, condamnant la France en raison de l'interdiction faite aux militaires français de se syndiquer. Dans ses statuts, "GendXXI" s'interdit néanmoins tout appel à manifester et à faire grève, à critiquer des décisions politiques et militaires dans l'engagement des troupes mais ne s'interdit pas par exemple de critiquer le budget du gouvernement, s'il l'estime négatif, et de "questionner" les moyens engagés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.